Magazine

La TVA sociale

Publié le 22 octobre 2007 par Najib Gadi
Entendu à la télé :
"En transférant une partie ou la totalité des cotisations sociales sur la TVA, d'une part on allège le coût du travail, on favorise les créations d’emplois et donc on réduit le chômage et d'autre part on bouche le trou de sécurité sociale". "Cette TVA est donc sociale parce qu'elle va réduire le chômage". "C'est un outil contre les délocalisations".
Ce sont des phrases que j'ai entendu à la télé ce soir concernant la TVA sociale et que Mr Fillon veut instaurer bientôt. J'ai entendu une seule critique d'un responsable syndical qui a durée ~10 secondes dans un reportage d'au moins 2 minutes. C'est vraiment de la TV Asociale!
De la nature humaine
L'être humain est si complexe qu'il en devient beau.
Si on dit à quelqu'un :
1 - "Bon actuellement lorsque t'achètes un produit qui coûte 100 euros, il y a 19 euros et 50 centimes qui vont dans les caisses de l'état. Prochainement tu vas payer plus mais c'est pour boucher le trou de la sécurité sociale et pour que tu retrouves du travail si t'es chômeur."
2- "Bon gogo, les cotisations sociales que ton entreprise paye sur ton salaire vont être supprimées mais ce n'est pas grave parce que tu vas contribuer toi même pour rembourser tes médicaments en consommant davantage."
Et bien il ne va pas se rendre compte qu'il est en train de se faire arnaquer, il va préférerentendre la première proposition et ignorer la deuxième même si, en fin de compte, elles signifient la même chose. Les gens cherchent de l'espoir, ils veulent juste entendre des responsables politiques (plutôt dynamiques et partout à la télé, faisant du jogging de préférence) leurs dire des belles phrases.
Je pense que la "vague bleue" des législatives le confirme.

Quelques chiffres :

- Actuellement la TVA représente à elle seule plus de 50% du budget de l'Etat. L'impôt sur le revenu 17% et celui sur les entreprises 15%. Le taux de la TVA est le même pour un chômeur que pour un millionaire.
- Les tranches de l'impôt sur le revenu (encore progressif, pour combien de temps?) sont passées de 7 (avant 2007) à 5 actuellement. C'est pour que les très riches payent moins.
- Les taxes sur les bénefices des entreprises vont passer de 33% (début 2007) à 20% en cinq ans.

« L'homme est de tous les animaux celui qui peut le moins vivre en troupeau »

Jean-Jacques Rousseau

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Najib Gadi 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte