Magazine France

Piller le logiciel libre, une spécialité UMP

Publié le 19 décembre 2007 par Frednetick

Pour mes plus anciens lecteurs cela va nécessairement vous rappeler quelque chose. Il y a quelques mois de cela, le 16 novembre pour être exact, je cliquais droit sur le site de Michèle Alliot-Marie et levais un lièvre .

Et bien ce n’est plus un lièvre isolé, et encore une fois c’est UMP…

Se précipiter sur la suite (mais sans quitter cette page !)

Pour les non-geeks, cliquer droit permet notamment d’avoir comme option d’afficher le code source de la page, le squellette sous les vêtements. C’est là que se trouvent les mots clés qui vont renseigner les moteurs de recherche (google, yahoo etc..). Cela permet aussi de savoir avec quel logiciel un site est propulsé. Ici c’est Wordpress, la mention figure en bas. Chez MAM, c’est Joomla, enfin cela devait puisqu’elle (son webmaster) en avait effacé toute mention. Après un petit mail de ma part elles retrouvaient leur place dans les [méta] (cad les infos).

Car en effet si le logiciel est distribué sous la licence GNU GPL , il n’en reste pas moins qu’il est sous copyright d’Open source Matters. Vous avez le droit de retirer du pied de page la mention mais pas d’en expurger le code source (ce qui nécessite une manipulation volontaire et consciente). C’est ce que MAM avait fait et le ministère de la culture avant elle aussi (avec Dotclear).

Et bien hier soir, un peu au hasard du surf, je tombe sur le site du CG68 présidé par le très fluctuant Charles Buttner (UDF puis UMP). Et manque de bol, encore une fois par un malencontreux clic droit, voilà t’y pas que je tombe sur des URL (adresses) et du CSS (Feuilles de style) dont la physionomie me disent quelquechose. Encore une fois du joomla1 !

Enfin pas du Joomla dans le texte, puisqu’encore une fois les mentions - autogénérées - ne figurent plus dans le code source.

Encore une fois une institution dirigée par l’UMP se prend à déroger à la plus basique des politesses, celle de mentionner ceux qui mettent GRATUITEMENT à leur dispoition un outil aussi puissant que Joomla.

C’est non seulement illégal, mais encore extrèmement dédaigneux pour l’ensemble des développeurs de l’application. Bref rien que du très basique.

Cacher cette brillante littérature


  1. dont je ne peux que vous recommander l’installation si vous voulez un site facile et hyper fonctionnel [Retour]

ShareThis


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Frednetick 24 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte