Magazine Asie

Bohol

Publié le 19 décembre 2007 par Jean-Michel Frappier

Une semaine complète de détente et on a déjà la bougeotte, on part donc à la découverte d'une autre des 7700 îles qui forment les Philippines, Bohol. Cette fois, ce n'est pas la côte qui nous attire, mais plutôt la jungle épaisse qui recouvre l'intérieur et une drôle de bestiole qui y vit, le tarsier.

Malheureusement, le temps gris est de retour, on devra donc laisser tomber le trek dans la forêt et admirer le paysage à bord d'un bus jusqu'à ce qui semble être l'attraction touristique la plus populaire des Philippins, les chocolat hill. Sur les cartes postales, les brochures touristiques et les commerciaux télé, on en a que pour les collines chocolat, une succession de plus de 1200 buttes coniques presque identiques. Comment ça s'est formé, on n'a pas trop compris le panneau explicatif plein de graphiques scientifiques confus, mais ça aurait quelque chose à voir avec des coraux qui se sont amalgamés là après le retrait de l'eau. On préfère de loin la légende qui raconte que ce serait les larmes solidifiées d'un géant ayant perdu sa belle. Que ce soit des pleurs ou d'anciens coraux, dans les deux cas c'est splendide.

En faisant des recherches sur internet pour préparer notre voyage, on est tombé sur les photos d'un tarsier et on est tout de suite tombé en amour avec ce minuscule primate en voie d'extinction. Comment ne pas craquer devant cet extraterrestre!!!

D'une dizaine de centimètres, il peut cependant en bondir près de cinq, sa tête tourne pratiquement sur 360 degrés, ses oreilles se déplacent dans la direction du son et ses yeux sont 150 fois plus gros que les nôtre selon la proportion de son corps. C'est probablement l'animal le plus bizarre sur terre et il s'y trouve depuis plus de 45 millions d'années, ce qui en fait le plus vieux de tous les primates encore en vie, mais pour combien de temps ?

La cause de leur disparition, la déforestation, l'introduction d'autres espèces, mais surtout la chasse pour en faire des animaux de compagnie ou une attraction touristique. Faites une recherche sur internet avec le mot tarsier et vous allez tomber sur plusieurs photos de touristes avec un tarsier dans leurs mains. Il y a sur Bohol, des dizaines de zoos illégaux avec une cage où se trouve une petite bête effrayée, pour attirer des visiteurs avec une seule envie, flatter un des rejetons de Yoda! On avait la même envie que tout le monde avant de découvrir qu'ils vivent très mal la captivité et décèdent rapidement en raison de leur trop grande nervosité et au stress causés par le contact avec les humains, ils meurent littéralement de peur!

Nous sommes donc allés les observer au Tarsier Visitor Center de Corella, où ils vivent en liberté. Un guide nous a aidés à en localiser, camouflés dans le feuillage des arbres de la réserve pour les examiner un bref instant pour ne pas les affecter par notre présence. En une quinzaine de minutes, on en aura vu 5 ou 6, une rencontre vraiment étrange et beaucoup plus respectueuse.

Il n'y a pas que les animaux qui sortent de l'ordinaire, les moyens de transport sont tout ce qu'il y a de plus original eux aussi.

Quand les Américains ont quitté les Philippines après la Deuxième Guerre mondiale ils ont laissé derrière eux des centaines de jeep parce que c'était tout simplement moins cher que de les rapporter. Les Philippins les ont récupérés et les ont modifiés pour s'en servir comme transport public créant ainsi un mix entre un jeep et un bus digne de pimp my car.

À première vue, ça semble petit, mais on peut y rentrer presque 60 personnes parce que quand les deux longs bancs sont pleins, il y a toujours des cuisses ou s'asseoir, quand il n'y a plus de cuisses, il y a toujours le pare-choc arrière et en dernier recours il y a encore de la place sur le toit, une vraie boîte de sardine. Désagréable, pas du tout, avec autant de promiscuité on fait toujours des rencontres agréables.

Il y a aussi le tricycle,une mototaxi avec cabine, l'équivalent du tuk tuk thaïlandais ou du rickshaw indien, mais en plus coloré et bien sûr comme partout en Asie on peut toujours monter à l'arrière d'une moto pour presque rien, à 3, à 4, en gougoune pas de casque ,pas de problème, mais pour l'instant on remonte sur un bateau pour une petite île au nord de Cebu où il y aurait des plages merveilleuses.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jean-Michel Frappier 23 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog