Magazine France

Brice Hortefeux annonce la destruction de l'agglomération grenobloise

Publié le 05 août 2010 par Bravepatrie

GRENOBLE / FRANCE - Erratum. Horst Tappert est bien mort. Le Courrier de l’Isère annonçait ce matin que le célèbre commissaire allemand avait été aperçu dans les rues du quartier grenoblois de la Villeneuve. Les fans de Derrick vont déchanter : il ne s’agissait « que » du lieutenant Brice Hortefeux en patrouille, préparant une vaste opération armée avec des dommages collatéraux dedans.

Accompagné de policiers de la BAC, Brice Hortefeux a visité des cités grenobloises, a testé du matériel de pointe, a participé à un contrôle routier, a procédé à une quarantaine d’interpellations, a sauvé six vieilles dames, a désamorcé trois bombes nucléaires et a mangé une côte de bœuf de 800 grammes sans les mains. « Brice Hortefeux est content » a-t-il déclaré à l’issue de sa tournée avant d’annoncer vouloir faire de Grenoble un « symbole de la lutte contre les étrangers la délinquance », provoquant à travers la ville des scènes de panique.

En effet, à en croire les récentes déclarations des ténors de la majorité sur le thème de l’insécurité, à commencer par Notre Cher Président dont la rhétorique n’est pas sans réveiller chez les vrais patriotes la nostalgie de la Légion et des petites pétasses d’Hanoï, l’agglomération grenobloise risque d’être copieusement bombardée dans les prochains jours et bêtement rayée de la carte. Les bravegrenobloises et les bravegrenoblois sont donc invités à se munir de leurs ausweis et à quitter prestement la ville en attendant la reconstruction du New-Grenoble. Les trois-quarts, demis et quarts de Français seront admis en zone de transit en attendant de plus amples instructions.

« Nous ne lâcherons pas un bout de terrain » a assuré le ministre de la guerre avant d’exposer les grandes lignes de son plan d’offensive : « Nous enverrons Rama Yade faire diversion pendant que le 101ème GIR sautera sur La Villeneuve. Simple, rapide, efficace ». Les troupes d’assaut ont pour instruction de « frapper là où ça fait mal, notamment au portefeuille » - entendez le cœur, ndlr – et de ne faire aucun prisonnier : « Il n’y a pas d’avenir pour les immigrés délinquants, yeeeeeepeeeeeee ! » a confirmé Monsieur Hortefeux avant de mettre fin à la conférence de presse en tirant en l’air avec ses colts et en faisant l’hélicoptère avec son énorme mastard sous l’œil admiratif des journalistes.

Le quartier de La Villeneuve, à Grenoble.">

Le quartier de La Villeneuve, à Grenoble.

">

Le quartier de La Villeneuve, à Grenoble.

Comme d’habitude, l’opposition est dans l’opposition et préfère nier des évidences que Frédéric Lefebvre rappelait ce matin au micro d’Europe 1 : « Mais enfin, ma bonne dame, la délinquance, chacun sait qu’il y a des liens avec l’immigration, chacun le sait ». Visiblement pas Claude Bartolone qui a jugé, au micro de RTL que la droite connait « un échec patent en terme de sécurité ». Monsieur Bartolone a la mémoire un peu courte. Il oublie que si nos rues se transforment peu à peu en paysages de guerre, c’est quand même la faute à François Mitterrand et qu’il faut bien trouver une solution à la question des étrangers, ou des délinquants, ou des immigrés - enfin on sait plus très bien mais de toute manière c’est pareil - avant que Marianne et le drapeau tricolore ne soient lapidés par les hordes islamo-trotskistes.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bravepatrie 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte