Magazine Société

Amsterdam veut "assainir" et ferme des vitrines

Publié le 19 décembre 2007 par Chantal Doumont

Amsterdam veut "assainir" son centre historique et fermer des vitrines !

La mairie d'Amsterdam a présenté lundi un vaste plan visant à "assainir" son centre historique, et prévoyant notamment la fermeture de centaines de vitrines de son célèbre Quartier rouge, dans lesquelles des femmes se prostitue. 

"Nous allons assainir, et considérablement diminuer le nombre de vitrines de prostitution, de coffeeshops (débits de drogues douces, ndlr) et de restaurants bon marché", a déclaré le maire travailliste Job Cohen lors d'une conférence de presse, assurant toutefois qu'il ne voulait pas bannir la prostitution de sa ville. 

Certaines rues et places du plus ancien quartier de la capitale néerlandaise seront totalement interdites au commerce du sexe. Selon le Centre d'Information sur la prostitution, cité par l'agence ANP, cela signifie que les trois quarts des quelque 400 vitrines du Wallen, le Quartier rouge, sont condamnées. 

"Il est largement temps de se mettre au travail", a commenté l'adjoint au maire chargé de l'Economie et des Finances Lodwijk Asscher, responsable du "Projet 1012", en référence au code postal du quartier. 

"Il est fini le temps où nous laissions les voyous régner sur le centre historique de la ville", a-t-il lancé. 

Outre les vitrines de prostitution, Amsterdam veut également fermer les magasins de souvenirs bon marché et des gargotes. 

La ville veut implanter à leur place des commerces et des "restaurants haut de gamme" dans ce secteur et sur Damrak notamment, la large avenue qui accueille les visiteurs à leur descente de train à la gare centrale, a indiqué M. Cohen lors d'une conférence de presse tenue symboliquement dans l'hôtel Krasnopolsky.

Ce palace qui a dos au Wallen s'est engagé à dépenser 120 millions d'euros notamment pour créer un parking souterrain. 

Fin septembre, Amsterdam avait annoncé s'impliquer financièrement pour nettoyer son Quartier rouge en débloquant jusqu'à 15 millions d'euros pour participer au rachat de 51 vitrines du Quartier rouge.

AFP 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine