Magazine France

L'ingratitude du Parisien

Publié le 20 décembre 2007 par Nicolas J
Ce matin, France Inter introduisait son journal de 8 heures par un reportage sur le collectif Les Morts de la Rue. Ce collectif a comme objectifs de « Faire savoir que beaucoup de personnes qui vivent ou ont vécu à la rue en meurent. », « Mettre en œuvre et développer les moyens et actions nécessaires : pour la recherche, la réflexion et la dénonciation des causes souvent violentes des morts de la rue ; pour des funérailles dignes de la personne humaine ; pour l’accompagnement des personnes en deuil, sans distinction sociale, raciale, politique ni religieuse. »
« Depuis 2002, nous avons appris les décès de 1 200 personnes de la rue. Age moyen de ces décès : 48 ans. Espérance de vie nationale : 80 ans. Depuis 2004, nous avons accompagné 940 Morts isolés. »
On peut remercier France Inter de nous avoir fait connaître ce collectif. J’ai même appris à la radio que c’était lui qui fournissait les chiffres aux instances ministérielles.
Mais ça n’est pas le sujet du billet qui est l’ingratitude de la presse populaire. J’ai juste écouté France Inter après avoir lu Le Parisien ce matin.
Le « sujet du jour » développé sur les pages 2 et 3 porte sur les dérives d’Internet. Ils dénoncent un tas de trucs, dont les blogs qui se croient tout permis.
Ils ont oublié de dire qu’ils ont fait une page entière, hier, sur les photos dénudées de notre nageuse qui circulaient sur Internet. Depuis j’ai eu plus de 15000 visites sur le blog alors que je n’ai évidemment pas diffusé les photos, j’ai fait une fois un billet de buzz. C’est simple : on découvre par hasard une information people à la radio ou sur internet, on se dépêche d’en faire un billet avec des jolis mots clés (en l’occurrence, le titre disais que j’avais les photos du nouvel amant de la dame – trop facile, c’est un champion de nation). Le but du jeu est d’en parler avant que les autres blogs en parlent de manière à arriver premier dans les recherches Google. Un billet comme ça attire une centaine de visiteurs le premier jour et une cinquantaine chaque jour suivant pendant quelques temps.
Une page dans le Parisien m’a attiré 15000 visites et ils osent attaquer Internet et les blogs.

Des goujats.

Encore une fois, merci à France Inter.
N.B. : Ca n’a rien à voir mais merci aussi à Peuples.net qui réussit le billet sur les 35 heures pour lequel je n’avais jamais trouvé l’inspiration ! Mais je n’ai que 10 jours de RTT, l’heureux veinard.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolas J 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog