Magazine Science

Journalistes et scientifiques : à qui les futurs scoops ?

Publié le 21 décembre 2007 par Raymond Viger

La blogosphère a-t-elle déjà commencé à transformer le flot de l’information scientifique ? C’est en tout cas ce qu’affirmait le journaliste scientifique américain Carl Zimmer, dans ce billet publié plus tôt cette année sur son blogue.

De : Carl Zimmer, journaliste scientifique
Date : 17 avril 2007
Titre : Quand les scientifiques se mettent à bloguer dans The Loom

Il devient de plus en plus difficile de se rappeler ce que c’était que d’écrire sur la science, dans l’ère pré-Web 2.0. Jadis (c’est-à-dire, 2004 !), je tombais sur un article intriguant, j’interviewais les auteurs. J’obtenais des commentaires — positifs ou négatifs — d’autres experts du domaine, et alors, je publiais un article résumant tout ce que j’avais appris. Il pouvait s’écouler des mois ou des années avant que les auteurs n’effectuent un suivi sur leur travail, ou avant que d’autres scientifiques ne publient leur propre recherche attaquant ou appuyant la recherche originale.

Combien étrange. Jetons un oeil sur une expérience que j’ai eue hier. Je lisais un blogue appelé The Evilutionary Biologist. Il est écrit par John Dennehy, qui travaille sur les bactéries et les virus. Il y a quelques semaines, je ne connaissais John Dennehy qu’en tant qu’un des co-auteurs d’une recherche sur la localisation des virus sur laquelle j’avais écrit dans le New York Times… Depuis, il a attrapé la fièvre des blogues, et il met en ligne du superbe matériel (…) Alors me voilà, découvrant d’importantes nouvelles recherches grâce au blogue de quelqu’un qui était jadis, pour moi, la personne sur qui j’aurais écrit.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raymond Viger 488 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog