Magazine Sport

Présentation de la Bundesliga 2010-2011

Publié le 16 août 2010 par Vinz

Warning: file_get_contents(http://tinyurl.com/api-create.php?url=http%3A%2F%2Fwww.blog.sportatoo.fr%2F2010%2F08%2F16%2Fpresentation-de-la-bundesliga-2010-2011%2F) [function.file-get-contents]: failed to open stream: HTTP request failed! in /homez.232/sportato/www/blog/wp-content/plugins/sociable-italia/sociable.php on line 672
A qui le Meisterschale?

A qui le Meisterschale?

Comme l’avait déjà dit Franz Beckenbauer: « La Bundesliga reprend enfin à la plus grande joie des hommes! Certains étaient si déprimés qu’ils recommençaient même à dialoguer à nouveau avec leur femme ». Encore une fois le dénouement semble bien indécis, chacun pour soi, et tous contre le Bayern! Petit aperçu des équipes en commençant par les favoris.

Pas très original, mais c’est ainsi: le Bayern Munich est encore une fois le favoris pour reconquérir une nouvelle fois un titre. Très calme lors des transfers, mais on ne change pas une équipe qui gagne! Un de leur avantage est la volonté des ses joueurs à rester au club. Si Lahm, Schweinsteiger, Müller et consorts jouaient dans un autre club en Allemagne, il y a fort à parier qu’ils auraient déjà fait leur valise. Après une formidable dernière saison, il voudront paufiner ce qui a été loupé la saison dernière: le titre, la Coupe et la LDC. Malgré tout, beaucoup d’équipes ne l’entendent pas ainsi, à commencer par le dauphin Schalke 04. Criblé de dettes, le club a réussi un véritable coup (double) grace au Real Madrid en faisant signer Raul et Metzelder sans perdre de plumes. Tout le monde sent un vent favorable pour le club de la Ruhr ayant une nouvelle fois été décroché pour la course au titre dans les toutes dernières journées. Les départs de Westerman et Kuranyi semblent ainsi plus anecdotiques que sources d’inquiétudes. Autre club à « coups » dans les transferts cette saison, le VfL Wolfsburg ne veut pas être relégué à nouveau comme outsider, et à réussi à faire signer comme entraineur Steve McLaren, champion des Pays-Bas avec le FC Twente, puis dans la foulée Arne Friedrich dont le départ du Hertha Berlin était certains… et gratuit! Diégo devrait suivre très bientôt pour environs 20 millions d’euros, Volkswagen devant aligner l’argent sans trop de problèmes.

Ca commence à devenir n'importe quoi niveau recrutement au Bayern...

Ca commence à devenir n'importe quoi niveau recrutement au Bayern...

Chez les outsiders, la bataille sera rude, et nombreux sont ceux voulant et pouvant contrecarer les projets des principaux favoris. Le premier à montrer sa volonté pour la bataille est le Hambourg SV. L’arrivée d’Armin Veh, le nouvel entraineur, est un signe prouvant la volonté des Hambourgeois de rectifier le tire, et faire oublier la précédente saison, catastrophique à tous les niveaux, surtout lorsque l’on compte Van Nistelrooy dans son effectif. Les arrivées de Son et Westermann feront le plus grand bien, et celle de Drobny met la pression sur Rost dont le poste de titulaire pourrait être remis en cause en cas de prestations moyennes. Un signe est clair pour les joueurs: Marche ou crève! Doubler les postes, c’est aussi ce que fait le Borussia Dortmund avec les arrivées de Lewandowski et Kagawa, qui ont déjà prouvé leur efficacité. Cette saison, l’équipe a vraiment belle allure, et le titre comme objectif commence à se profiler. Avec l’Europa League cette saison, le BVB veut revenir au premier plan et regagner ses titres de noblesse. On attend beaucoup d’eux cette saison, et plus aucune erreur ne sera permise! C’est ce que l’on pourait dire aussi du VfB Stuttgart, encore une fois meilleure équipe des matchs retours la saison dernière, après avoir été relégable avant la trève hivernale. Malheureusement pour eux, il semble que les Souabes aient repris leurs mauvaises habitudes, pas étonnant après les départs de Khédira et Lehmann. Premiers matchs laborieux, et une qualification pour le second tour qualificatif de l’Europa League sur le fil du rasoir contre les Suédois de Molde FK. Là aussi, peu de joueurs recrutés, le Français Johann Audel étant une des seules nouvelles signatures avec le gardien Marc Ziegler en provenance de Dortmund. Autre club toujours fidèle à lui même, le Werder Breme prend les même et recommence, avec, espérons le, plus de régularité dans les résultats. Malgré tout Özil pourrait très vite prendre la direction de l’Espagne (Barcelone?), une perte qui serait très dommageable pour le club hanséatique. La nouvelle recrue Arnautovic porte déjà beaucoup d’espoirs du coté des supporters, un nouvel attaquant, le 9ème dans l’effectif! Autre grande déception, le Bayer Leverkusen repart avec de grosses prétentions cette saison, la signature de Michael Ballack en est un signe! Après être passé à coté de sa seconde partie de saison, surtout à cause de la blessure de René Adler, les protégés de Jupp Heynckes veulent enfin conquérir pour la première fois le titre suprême. La qualité est là, et Ballack sait qu’il doit faire de grosses performances pour récupérer sa place de capitaine dans la Mannschaft. La Bayer sera un adversaire difficile!

Est il vraiment possible de ne pas aimer le Borussia Dortmund, franchement???

Est il vraiment possible de ne pas aimer le Borussia Dortmund, franchement???

Les interrogations sont aussi multiples, même si ces clubs ne viseront pas tous une place d’honneur, mais où termineront ils la saison? Au TSG Hoffenheim, Ibisevic est à ouveau flamboyant, tout comme Demba Ba, impressionants de souveraineté contre Rostock en Coupe d’Allemagne, profitant malgré tout de graves erreurs de la défense adverse. La saison dernière, le club a montré ses limites, et alors qu’on les voyait déjà tenir la dragée haute au Bayern, ils ont été plus constants dans leurs résultats, et se sont affirmés comme un club de milieu de tableau, même si le talent est là. Déjà une saison charnière pour eux? Même déception pour un club pouvant espérer mieux, le FC Cologne et sa défense intraitable, surtout grace au gardien Mondragon, n’arrive pas à marquer, et fut à la fois lors de la trève hivernale, la meilleure défense et la pire attaque avec une différence de but nulle, et 7 unités de chaque coté. La rivalité entre Novakovic et Podolski, aux comportements parfois digne de collègiens n’a pas arrangé les choses. Le départ de Maniche ne devrait pas non plus avoir trop de conséquence, tant ses prestations furent décevantes. Cette défense de feu ne pourra pas toujours tout rattraper… Mauvais présage pour les Rhénans. Dans la série « bonne surprise de la saison dernière », l’Eintracht Francfort, un temps en course pour une place en compétition européenne a ensuite coulé pour redevenir un club de milieu de tableau. Seront ils capable de renouveler cet exploit, voire même maintenir les résultats pour décrocher une place pour l’Europa League? Celà semble désormais plutôt être du domaine de l’utopie, mais le club a déjà surpris tout le monde la saison dernière. Dans la même catégorie, le FSV Mayence a réussi la saison dernière la meilleure saison de son histoire en finissant 9ème. Pour eux aussi, il faudra déjà penser à confirmer les prestations sans Aristide Bancé, parti il y a peu vers Dubai. Il faudra très vite recruter un remplaçant en attaque, histoire de ne pas devoir jouer au plus vite la course au maintient. La dernière grosse interrogation concerne Kaiserslautern, promu à nouveau après 3 saisons d’abstinance en seconde division, frolant même la descente en troisième division il y a 2 saisons. Malgré tout, ce club montre une réelle envie de rester dans l’élite, l’objectif n’étant pas non plus de refaire le coup de 1998, devenir champion l’année de la remontée en première division. Ce club culte a ainsi décidé d’arborer à nouveau l’ancien logo de l’équipe, dessiné en 1955, et affirmer son statut de club indestructible. Champion incontesté de seconde division la saison dernière, le 1. FCK n’a quasiment pas changé son effectif déjà impressionant contre Liverpool en amical (victoire 1-0). On ne change pas, là non plus, une équipe qui gagné, mais celà suffira t-il malgré tout?

Le FSV Mayence est déjà pret pour plonger...

Le FSV Mayence est déjà pret pour plonger...

Dans la dernière catégorie, les clubs dont la saison s’annonce déjà difficile. Hannovre 96, un club qui aurait pu espérer mieux depuis quelques saisons a définitivement sombré depuis la mort de Robert Henke. Le club a fini la saison de manière remarquable, mais comment aborderont ils la nouvelle? Ils ont déjà tiré leur révérance samedi en Coupe d’Allemagne contre Elversberg, club de niveau CFA. Une prestation déplorable qu’a aussi livré le FC St Pauli, contre le FC Chemnitz. Le club vit toujours ses prestations de façon assez légère, ce qui ne pardonne plus désormais en Bundesliga. Malgré le recrutement de Gérald Asamoah, le « club ascenseur » devra plus montrer les crocs pour son retour dans l’élite. A propos de « club ascenseur », le recordman en la matière, le 1. FC Nuremberg pourrait dès cette saison creuser l’écart sur ses poursuivants pour ce triste record de montées-descentes dans les divisions. Pour la seconde fois de suite, ils furent sauvés en relégation, cette fois contre le FC Augsbourg, mais à force de jouer avec le feu… Heureusement pour eux que Raphael Schäffer est dans les buts, sinon, il n’y aurait plus trop de suspens concernant leur avenir. Dans la même configuration que les Franconiens, le Borussia Mönchengladbach peut aussi remercier son portier Logan Bailly qui a parfois sauvé le score. L’équipe n’est pas mauvaise, mais manque d’un vrai leader sur le terrain. Enfin, le SC Freibourg, équipe n’ayant gagné que trois matchs à domicile la saison dernière, a certes, un style intéressant, sans « respect » pour les grosses cylindrés, mais reste trop fébrile dans le jeu, et imprécis devant le but. Là aussi, un meneur d’hommes sur le terrain pouraient changer des choses.

Les supporters de St Pauli s'attendent déjà à être décus

Les supporters de St Pauli s'attendent déjà à être décus

Que serait une présentation sans pronostique? Voici les miens:

Champion: Schalke 04 (pfff….)

Second: FC Bayern (re-pfff….)

Troisième: Borussia Dortmund

Quatrième: Bayer Leverkusen

Cinquième: Werder Breme

Barrage: St Pauli (sauvé par une victoire en match aller-retour sur le MSV Duisbourg)

Relégation: FC Nuremberg et Hanovre 96 (remplacés par le Hertha Berlin et le Fortuna Dusseldorf)

A suivre cette saison:

En seconde division, le club culte du Fortuna Dusseldorf a le champ libre pour revenir dans l’élite 14 ans après. L’Arminia Bielefeld, en proie à de gros problèmes financiers pourrait ne pas finir la saison. Avec la descente du Hertha Berlin, la montée du Erzgebirge Aue, la présence de l’Union Berlin et de l’Energie Cottbus, le hooliganisme risque de mouvementer les rencontres entre les trois clubs de l’Est + Hertha (contre Union).

En troisième division, les matchs Dynamo Dresde – Hansa Rostock seront encore plus mouvementés. Un hélicoptère de la police au dessus du stade est à prévoir. Si on ajoute le FC Carl-Zeiss Jena en plus… Les Kickers Offenbach et l’Eintracht Braunschweig commencent fort, souhaitants renouer avec leurs gloires passées.

En Ligue régionale (CFA), le RB Leipzig, club en carton géré par RedBull, souhaierait une nouvelle montée rapide cette saison, après avoir quitté le niveau CFA2 avec 22 points d’avance sur son dauphin. Il ne faut pas oublier que 100 millions d’euros en 10 ans seront investis par les Autrichiens. Les Stuttgarter Kickers vont passer leur seconde saison à ce niveau.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vinz 627 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine