Magazine

[PSP] Jeanne d'Arc

Publié le 03 décembre 2007 par Alex The Ghit

Voilà un jeu pour PSP que je guettais depuis longtemps, pour plusieurs raisons. La première étant que quand j’ai vules premières captures d’écran, j’ai été bluffé par les graphismes. La seconde étant qu’un jeu sur notre Jeanne d’Arc nationale est quand même assez intriguant.

Or, il était bien parti pour ne sortir qu’au Japon, comme nombre de ces superbes jeux de rôles qui arrivent rarement jusqu’en Europe. Les japonais doivent croire que nous autres pauvres crevettes d’occidentaux n’avons pas la maturité d’esprit nécessaire pour apprécier à leur juste valeur ces bijoux des loisirs numériques. Ou alors ça les fait chier de les traduire, allez savoir !

Or, contrairement à ce que je pensais, Jeanne d’Arc a quitté le pays du soleil levant pour arriver au moins jusqu’aux Etats-Unis. Je me suis donc jeté dessus pour l’essayer, moi qui suis assez friand d’un certain type de jeux de rôles. Jeanne d’Arc allait-il assouvir ma soif d’aventure, de combats et de monstres exotiques ? Vous le saurez dans la suite de cet article…

Tout d’abord, le scénario. Oubliez tout de suite vos livres d’histoire, on n’est pas en train de jouer à un truc éducatif du docteur Kawasaki, mais à pur jeu de rôle fantastique.

Henry je-ne-sais-plus-combien est un petit garçon (que j’ai pris au début pour une petite fille) qui aime bien que le chambellan lui raconte l’histoire des cinq guerriers de légende. Il y a de ça maintes années, une force maléfique s’est déchaînée contre le monde des humains, et les trolls, les orcs et autres créatures bien peu fréquentables ont voulu envahir la terre. Une armée s’est dressée contre cette horde, et a bien failli échouer. Heureusement, cinq héros équipés d’un bracelet magique ont pu repousser le chef des méchants, une espèce de démon brumeux aux yeux rouges.

Or, ce brave chambellan, une fois le prince endormi, va convoquer ce fameux démon pour qu’il prenne possession du corps de l’enfant (ce dont on se doutait dès le début vu la sale tête qu’il se paie). Un des chevaliers légendaires arrive trop tard pour empêcher ça et se fait absorber par le sol du château, ce qui n’est pas très cool, vous en conviendrez.

Et c’est ainsi qu’on comprend les raisons de la guerre de cent ans ! Le prince anglais est possédé par un démon, et veut envahir le monde en commençant par la France, parce qu’il faut bien commencer quelque part.

S’éclipsant avec une amie de la fête du village, Jeanne (blonde aux yeux bleus, comme tout français qui se respecte vu du Japon) croise le chemin d’un chevalier qui meurt dans ses bras. A son poignet, le bracelet magique qui trouve tout naturellement place sur son avant-bras. Là, elle se fait attaquer par des orcs, dont elle se débarrasse, avant de retrouver le village, sa famille et ses amis massacrés. C’est là qu’elle jure de boutoir les anglois hors de France, si vous me passez l’expression.

Bon, que dire du jeu ? Graphismes magnifiques, histoire marrante, système de combat bien pensé. C’est du tout par tour, vous avez un plateau de jeu et une équipe de guerriers. Vous commencez par vous déplacer puis une fois à proximité d’un méchant, vous attaquez. Il existe plusieurs types d’armes, épée, arcs, lances, poignards, chacune avec leurs caractéristiques. Vous pouvez utiliser des pouvoirs, et Jeanne, grâce à son bracelet, peut se transformer et revêtir une armure bénie qui lui permet de jouer deux tours et d’être plus puissante. Tout ceci est très sympathique.

Ce qui l’est moins, par contre, c’est l’intérêt du jeu. Vous vous battez, puis vous avez droit à une cinématique (magnifique, certes), puis vous vous battez, puis cinématique, puis vous vous battez… en fait, vous ne vous déplacez pas vraiment, vous passez d’un lieu à un autre comme on avance un pion. Il n’y a pas d’énigme, juste des combats, c’est un mode de jeu assez limité, que je rapprocherais d’Advance Wars sur Game Boy. C’est sympa, mais personnellement ça me saoule vite.

Voilà, un beau jeu, prenant, mais seulement si on aime ce style de jeu de stratégie !

Note :  

Discuter de cet article dans les forums. (0 Messages)

 

 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alex The Ghit 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte