Magazine Sexo

L'intimité du premier rapport

Publié le 17 août 2010 par Claramoi

La sexualité humaine est très complexe et les informations sur ce sujet parfois délicates à trouver. Pour que votre première fois reste un très bon souvenir, un minimum de préparation est nécessaire.
La sexualité humaine est très complexe, et peu de renseignements concrets circulent sur la réalisation du rapport. Donc, il est normal d'éprouver de l'appréhension avant d'accomplir un acte un peu mystérieux, où un autre va connaître son intimité, et juger, et sur lequel on mise beaucoup pour son bonheur et l'équilibre de sa vie. Aussi, pour se rassurer, un minimum de préparation est nécessaire afin que les conditions soient favorables, matérielles et psychologiques : éprouver une grande attirance et de la tendresse pour quelqu'un n'empêche pas les aiguilles de pin de piquer les fesses, les cailloux d'entrer dans le dos, le tableau de bord de coincer les jambes… et le plaisir de s'envoler ! Mais le sable chaud, les étoiles brillantes dans le ciel ou un bon lit dans une chambre tranquille ne compenseront pas l'égoïsme du dragueur qui ne pense qu'à tirer son coup et laisse sur sa faim, ou de la belle qui adore qu'on la caresse, mais laisse se débrouiller pour le reste.
Apprentissages
En sexualité, beaucoup d'adultes ont des souvenirs inoubliables de promenades main dans la main, de jeux de caresses infiniment recommencées, de flirts et de confidences tendres. Il faut avoir le goût de vivre petit à petit sa sensualité, de la nourrir et de l'enrichir progressivement. Alors la relation sexuelle sera l'épanouissement d'une quête personnelle, et non une gymnastique hygiénique ou un acte décevant accompli simplement pour faire comme les autres.
Quant au plaisir, la connaissance de ses capacités n'est pas indispensable, mais aide à se sentir plus en confiance pour échanger avec l'autre. La masturbation est pour beaucoup l'occasion de cet apprentissage.
Aventure
Pour le premier rapport, on se lance dans l'inconnu, et on ne sait pas à l'avance tout ce que ce premier pas entraînera. Il est parfois parfait, parfois moyen, parfois nul. Souvent filles ou garçons sont déçus de ne pas avoir plus, ou même autant, de plaisir que dans leurs jeux seuls ; mais il faut du temps pour s'adapter à l'autre et utiliser au mieux les nouvelles possibilités qu'offre son corps au contact de celui de l'autre. Il n'y a là rien d'anormal : la rencontre de deux histoires et de deux projets différents nécessite des ajustements. Mais même insatisfaisant, le premier rapport est une étape qui ouvre les horizons de l'aventure sexuelle humaine adulte.
Conseils pratiques
Ne vous précipitez pas : les séances de caresses, de découverte du corps différent du (de la) partenaire seront un bon départ, vous feront vivre l'excitation sexuelle à deux. Ce plaisir vous suffira peut être dans un premier temps.
Pour ce premier rapport sexuel, choisissez ensemble votre moment, votre lieu, parlez de la contraception, du risque de MST et de l'utilisation du préservatif. Pour l'homme l'excitation est parfois si importante que l'éjaculation sera rapide, parfois avant même la pénétration vaginale ; il faudra alors prendre le temps de nouvelles caresses.
Pour la femme, la question de l'hymen se pose : cette petite membrane qui referme partiellement l'entrée du vagin, est-elle déjà déchirée par l'utilisation de tampons périodiques ou lors de pratiques sportives ? L'hymen est-il souple et donc il ne se déchirera pas ? Ou alors il va se déchirer provoquant une petite douleur et un petit saignement ?
Le premier rapport sexuel
Après beaucoup de caresses, lorsque les corps de l'homme et de la femme sont excités (la verge est en érection, le vagin est lubrifié) l'homme seul ou avec l'aide de sa partenaire introduit doucement son pénis dans le vagin : pour certaines femmes, il est plus facile et plus rassurant de se mettre à califourchon au-dessus du garçon allongé sur le dos, et de guider la verge pour la faire pénétrer elles-mêmes dans leur vagin. Puis des mouvements de va-et-vient permettront à l'excitation de monter et l'éjaculation pourra se produire. Pour la femme c'est souvent un moment de plénitude, mais le plaisir en lui-même atteint rarement des sommets importants.
Et après ?
Car il y a un après. Tout ne finit pas là, mais tout commence. On n'arrive pas au summum la première fois que l'on fait de la planche, que l'on conduit une voiture, que l'on danse le rock ! Donc la suite sera aussi à créer, à inventer, à construire. On peut rendre la suite très problématique en négligeant contraception et précautions contre les MST. On peut avoir rencontré des problèmes de douleurs, de vaginisme, de maîtrise de l'érection ou de l'éjaculation, qu'il faudra résoudre. Mais on peut aussi être heureux d'avoir franchi cette étape, et d'être parvenu dans le monde magique auquel l'enfant et l'adolescent aspiraient.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Claramoi 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines