Magazine Accessoires

Les bijoux éthiques d'Ikken

Publié le 21 décembre 2007 par Doukyo

Il n’y a pas que les vêtements ou les accessoires qui peuvent être éthiques. Sur le créneau du bijoux, Ikken, qui signifie “je peux le faire” en tamazegh (langue berbère), est né de la collaboration de Baptiste Bataille, styliste formé à l’Atelier Chardon Savard, et de Patrick Hamrouni, producteur d’événemen­tiels.

Créée indifféremment pour l’homme ou la femme, chaque pièce (bague, bracelet, collier) mélange culture occidentale et africaine autour d’un design épuré et minimaliste et de matières raffinées comme l’ébène, l’os, le galuchat et l’argent 999 millièmes, dont la traçabilité auprès de filières locales est très contrôlée.

« La collection Ikken s’inspire des courbes des dunes d’Afrique et des constructions locales », souligne Baptiste Bataille.

Fabriqués dans une coopérative autonome à Niamey (Niger), les bijoux passeront prochainement à une étape supérieure avec un nouveau projet prévu pour avril 2008. Au programme : l’adaptation d’une coopérative d’artisans bijoutiers touaregs aux exigences du marché in­ternational de l’accessoire de luxe. Cela passera par trois phases opérationnelles. D’abord, le perfectionnement des compétences des artisans bijoutiers par une formation professionnelle, ensuite le renforcement de l’équi­pement et enfin la consolidation des capacités gestionnaires des artisans bijoutiers. Sont également prévus, une recherche de partenariats avec des écoles françaises de bijouterie, des fabricants de matériel et des collectivités ter­ritoriales afin d’acquérir du matériel adapté au travail des artisans bijoutiers ; la construction d’un hangar adapté pour accueillir une dou­zaine de postes de travail et la mise en oeuvre de la formation technique sur 12 mois. Au final, l’idée est de stabiliser et développer les revenus des artisans bijoutiers, de sécuriser leurs commandes et leurs débouchés, et d’assurer la pérennité et la régularité de leur activité.

En boutique, les bijoux Ikken sont vendus à partir de 90 € pour une bague en argent et ébène, 130 € pour un pendentif argent et galuchat et jusqu’à 260 € pour un bracelet avec les même matières.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Doukyo 701 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog