Magazine High tech

La Croisée des Mondes

Publié le 22 décembre 2007 par Eparsa

Des exemples ? Les furieux combats du film sont devenus de pitoyables animations, poussives au possible. Quant aux effets spéciaux, réellement époustouflants sur grand écran, ils sont inexistants. A la place, on a droit à des ébauches d'animations d'un autre temps. Ce qui nous amène au graphisme et aux «daemons» imaginés par Philip Pullman qui, magnifiquement rendus dans le long-métrage, se résument ici à quelques traits grossiers.
En ce qui concerne le scénario... L'histoire ne suit ni le livre ni le film. Vaguement rassemblées par une voix off, on ne suit que des séquences séparées. Séquences qui consistent en épreuves d'équilibre, de saut ou de courses s'enchaînant avec des animaux, mais sans le moindre intérêt ni l'ombre d'une difficulté. Le seul challenge vient de l'imprécision des contrôles et des caméras savamment placées aux pires endroits pour empêcher de voir ce qui se passe. Mais comme il n'y a pas grand-chose à voir...

Tout cela est décidément un horrible gâchis. La richesse de l'oeuvre originale et le côté spectaculaire du film auraient pu (dû) donner un jeu passionnant. Cela dit, puisque c'est bientôt Noël, on finira sur une note positive, tout de même, en disant que la musique est réussie.
Pour : PS3, PS2, Wii, Xbox 360


<>

La Croisée des Mondes


Après la superproduction cinématographique Golden Compass, le jeu inaugure le concept de sous-production. Maniabilité poussive, liberté de jeu inexistante, graphismes minimalistes... ce jeu réussit la prouesse exceptionnelle de réunir tous les défauts que l'on peut trouver sur une console. Si bien que le joueur incarne Lyra dans un jeu de plate-forme aussi vide d'intérêt que pauvre graphiquement.

<>

Des exemples ? Les furieux combats du film sont devenus de pitoyables animations, poussives au possible. Quant aux effets spéciaux, réellement époustouflants sur grand écran, ils sont inexistants. A la place, on a droit à des ébauches d'animations d'un autre temps. Ce qui nous amène au graphisme et aux «daemons» imaginés par Philip Pullman qui, magnifiquement rendus dans le long-métrage, se résument ici à quelques traits grossiers.
En ce qui concerne le scénario... L'histoire ne suit ni le livre ni le film. Vaguement rassemblées par une voix off, on ne suit que des séquences séparées. Séquences qui consistent en épreuves d'équilibre, de saut ou de courses s'enchaînant avec des animaux, mais sans le moindre intérêt ni l'ombre d'une difficulté. Le seul challenge vient de l'imprécision des contrôles et des caméras savamment placées aux pires endroits pour empêcher de voir ce qui se passe. Mais comme il n'y a pas grand-chose à voir...

Tout cela est décidément un horrible gâchis. La richesse de l'oeuvre originale et le côté spectaculaire du film auraient pu (dû) donner un jeu passionnant. Cela dit, puisque c'est bientôt Noël, on finira sur une note positive, tout de même, en disant que la musique est réussie.
Pour : PS3, PS2, Wii, Xbox 360


<>


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eparsa 1770 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte