Magazine Voyages

Avignon: ON and OFF

Publié le 23 août 2010 par Marielyner

La ville (le gros village) est placardée d’affiches du OFF. Des affiches, comment dire? Dans l’ensemble, c’est assez impressionnant de constater le degré d’amateurisme. Et de comédies légères. Mais c’est ben beau.  Visuellement. Et c’est recyclable.

IMG_6609
Je sais, ce n’est pas très gentil. Mais il faut dire les faits: sur 1100 spectacles proposés par le OFF, je suis généreuse si je dis qu’il y a 1% des spectacles qui sont vraiment de qualité. Des trucs corrects, il y en a. Mais bordel! On est à AVIGNON! Je m’attendais quand même à des spectacles plus provocateurs, innovateurs, contemporains… Pas du théâtre d’été! Il faut dire que j’ai scrupuleusement étudié le bottin du OFF avant de faire une sélection d’une vingtaine de spectacles. Puis, après avoir lu les descriptions des théâtres, pour la plupart sans direction artistique, j’ai coupé de moitié dans mes choix. Possible que je sois passé à côté de petits bijoux. Mais sérieusement, entre 13 € pour un spectacle du IN et 10 € pour un du OFF, la décision n’est pas trop difficile à prendre! Mon coup de coeur du IN: Angelica Liddell avec La Casa de la Fuerza.  Très grande déception pour l’artiste associé, Marthaler. Apparemment, je ne suis pas la seule à penser ça! Lire à ce propos Bruno Tackels qui décrit assez bien mes états d’âmes. Et puis jugez par vous-mêmes en le visionnant sur Arte.

 

IMG_6744
  
IMG_6746

Juste parce que c’est impressionnant la cour d’honneur du Palais des Papes… Et qu’avant de voir Pappelapapp, j’étais pleine d’espoir!

IMG_6753
Puis, après avoir vu un spectacle de danse d’un groupe de Taïwan, je me rabats sur La conditions des soies. Plus aucune déception à partir de ce jour. Loop Me de YiLab et S de Scarecrow contemporary dance company. Merci Taïwan pour vos spectacles de qualité, brut et sans compromis. J’ai été émue. Et vous savez comme c’est dur de m’émouvoir…

IMG_6752
Et à la performance de Yves-Noël Genod, toujours à la Condition des soies mais dans une autre salle, il offre du champagne… Mais croyez-le ou non, ce n’est pas le champagne qui m’a convaincu d’aller assister à sa performance, mais une citation dans le bottin du OFF pour son spectacle –et dans la plupart des descriptions, c’est incroyable comment on vente l’air climatisée pour convaincre les gens d’aller voir leur show, alors est-ce que je dois en dire plus concernant la qualité de la direction artistique ? Genod m’a eu en disant ceci comme argument de vente : « les putains, les vraies sont celles qui font payer pas avant, mais après ». Rien à rajouter. 

Et pour finir, du bon théâtre du OFF: Les anges de comptoir avec un Bukowski pas mal et une belle création au titre pour le moins évocateur: Il faut penser à partir.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marielyner 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine