Magazine Société

Refus de la discrimination

Publié le 23 août 2010 par D.ieu Nous Aime...
Drapeau Royaume-Uni 4.jpgAu Royaume-Uni, il est désormais interdit d'interdire aux couples gays et lesbiens d'adopter.
Catholic care.jpg
Catholic Care, une ONG catholique britannique, vient de voir en effet sa demande refusée.
Les autorités britanniques estiment qu'une association ne peut pas refuser ses services d'adoption à un couple homosexuel pour un motif religieux.
Pères gays 14.jpgLa Charity Commission, l'autorité de supervision des associations caritatives au Royaume-Uni, a tranché en affirmant que le droit d'exclure les couples homosexuels d'un service d'adoption pour des raisons religieuses n'est pas légal.
Il y a plusieurs mois, l'organisation Catholic Care basée à Leeds, avait demandé le droit de réserver son service d'adoption aux seuls couples hétérosexuels, faisant valoir les préceptes religieux de l'Église, et aussi l'argument que l'association perdrait le financement qu'elle reçoit de l'Église catholique si elle acceptait de suivre la loi britannique qui autorise les couples homosexuels à adopter.
A l'issue d'un long processus judiciaire et administratif, l'ONG s'était portée devant la Haute Cour qui avait demandé en mars 2010 à la Charity Commission de reconsidérer l'affaire.
Discrimination.jpgLa commission a finalement estimé le 19 août 2010 que "le respect de convictions religieuses ne peut justifier une discrimination envers les homosexuels".
Dans un communiqué, l’association catholique s'est déclarée "profondément déçue", ajoutant qu’elle allait "voir s'il existe d'autres moyens de soutenir les familles qui cherchent à adopter".
L'association Catholic Care, suite à cette décision, a décidé d'après ses déclarations, d'arrêter de s'occuper d'adoption.
Elle argumente que l'adoption ne représentant que 5% de son activité caritative, elle ne veut pas être en porte-à-faux avec l'Église catholique qui ne verserait plus les subsides et ne les soutiendrait plus, davantage que par conviction personnelle.
Dans les arguments de la décision de la Charity Commission, c'est qu'eux aussi finançaient cette activité de Catholic Care, avec des deniers publics, pour lequel un usage discriminatoire serait illégal.
Adoption.jpgLa commission s'est engagée à ce que tous les enfants que Catholic Care ne prendra plus en charge soient placés.
Un autre argument cité, qui a beaucoup joué est le fait que les "same-sex couples" sont davantage engagés que les couples hétérosexuels dans l'adoption d'enfants avec des difficultés et des handicaps, même lourds.
Chaque fois c'est le bien-être des enfants qui a été mis en avant.
Visiblement ce n'est pas le souci de l'institution vaticane dans sa politique de soutien à la discrimination pour des raisons idéologiques absurdes.
Benoît XVI 94.jpgLe pape Benoît XVI qui est attendu au Royaume-Uni en septembre 2010 pour une visite officielle, doit trépigner de rage suite à cette décision des autorités britanniques.
D'ailleurs, dans le futur, les enfants adoptés par des couples homosexuels auront ils le droit de croire et seront ils acceptés dans les églises?
Devront ils présenter leur livret de famille pour être acceptés dans l'Église?
Euros 2.jpgA moins bien sûr, qu'un soutien financier à l'Église de la part des parents, arrangent les choses.
Les indulgences et les petits arrangements avec la doctrine contre rémunération, a toujours été la règle dans l'Église catholique romaine.
Seigneur, pourquoi tant d'inhumanité et d'hypocrisie?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


D.ieu Nous Aime... 72 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine