Magazine Info Locale

Certains prétendent aimer la jeunesse, en voici un exemple. (bilan de mandature partie 1)

Publié le 23 août 2010 par Jenbproductions

Sous la mandature de Nicole Rivoire (Modem ex-UDF) de 2003 à 2008, la municipalité de Noisy-le-Sec (en Seine-Saint-Denis) avait beaucoup travaillé sur des "terrains de jeux de proximité". Notre ville est une de ces villes où, dans l'après-guerre, les barres et les tours poussaient un peu n'importe où et surtout n'importe comment. Il convenait donc d'offrir des espaces aux jeunes de ces quartiers.
Des terrains de jeux de proximité
Lors de cette mandature donc, ont été installées différentes aires de jeux pour enfants et adolescents. L'une d'elle (photo ci-dessous), située à deux pas de la Mairie, n'avait pas apporté toute satisfaction en terme de nuisances sonores. D'ailleurs, vous pouvez constater sur l'illustration que le fond de la cage de but est en grillage métallique.

Certains prétendent aimer la jeunesse, en voici un exemple. (bilan de mandature partie 1)

terrain de jeux de proximité à coté de la mairie de Noisy-le-Sec 22 aoùt 2010
© E. Nicolau / JENB Productions

Lorsque la municipalité à souhaité réaménager un vague terrain de foot (la notion de terrain vague caractérisait très bien le lieu), à coté de la place des découvertes, ce problème de nuisances sonores avait été pris en compte dans le cahier des charges de ce projet d'équipement.
C'est ainsi que la Directrice du services des Sports de l'époque m'avait expliqué très en détails les caractéritiques acoustiques de ce nouveau lieu. Sans entrer dans des détails trop techniques, les fonds de cages avaient été équipés de grillages souples et amortisseurs, les périmètres des deux mini-terrains de foot équipés de filets, ainsi qu'un filet de toit. Quant aux inévitables parties métalliques, leurs caractéritiques et leurs fixations étaient adaptées pour diminuer les nuisances sonores.
Cet équipement avait été inauguré le 8 décembre 2007 par Madame Rivoire en présence d'une famille en particulier, puisque cet espace a été baptisé du nom d'un noiséen décédé très jeune.
Mars 2008 : Un nouveau Maire
En mars 2008, la gauche menée par Alda Péreira-Lemaitre emporte la mairie. Madame Péreira-Lemaitre succède à Nicole Rivoire et c'est Mohammed Mechmache (élu du groupe PC et société civile présidé par le communiste Gilles Garnier) qui devient Adjoint au Maire en charge des délégations "jeunesse" et "sports".
Dès l'été 2008, soit six mois à peine après son inauguration, cette récente installation était déjà pas mal abîmée : filets de fond de cages en partie détachés, filets détendus, voire même grillages parfois démontés. C'est sûr, certains des jeunes usagers n'étaient pas tous très respectueux de LEUR terrain de jeux, mais une mairie sait très bien que les installations mises à disposition des jeunes, nécessitent forcément un entretien plus régulier.

Certains prétendent aimer la jeunesse, en voici un exemple. (bilan de mandature partie 1)

terrain de jeux de proximité à coté de la place des Découvertesde Noisy-le-Sec 22 aoùt 2010
© E. Nicolau / JENB Productions

Le problème a été évoqué publiquement en Assemblées de Quartier à plusieurs reprises puisque forcément, dès lors qu'elle était détériorée, l'installation ne satisfaisait plus aux critères acoustiques retenus au départ. Donc les voisins râlaient à cause du bruit, à juste titre.
Malgré ces informations, personne n'a semblé vouloir en tenir compte. Ce qui fait que, ce qui était réparable à moindre frais à l'époque, entrainerait des dépenses bien plus importantes aujourd'hui : Il faut remplacer tous les filets de cages de but disparus, réparer les autres filets périmétriques, remonter les parties métaliques,.... et laisser la porte ouverte. De toute façon, s'ils veulent rentrer, ils démontent le grillage.

Certains prétendent aimer la jeunesse, en voici un exemple. (bilan de mandature partie 1)

terrain de jeux de proximité à coté de la place des Découvertesde Noisy-le-Sec 22 aoùt 2010
© E. Nicolau / JENB Productions

En attendant, cet éspace est aujourd'hui totalement dévalorisant pour le quartier puisque son état d'abandon ne fait aucun doute.
On ne peut pas prétendre aimer la jeunesse et ne pas entretenir les installations qui leurs sont destinées. Surtout que certains enfants n'ont pas eu la chance de partir en vacances.
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
Cet article n'engage que l'opinion de son auteur
© 23 aoùt  2010 -
JENB PRODUCTIONS
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document sur ce sujet? Vous avez repéré une erreur? Ecrivez à jenbproductions@free.fr avec votre correction et en indiquant l'url du post.
Notre actualité récente :
-
Les Pompiers interviennent avec une Cellule d'Intervention Chimique
- Bientôt trois nouveaux Quick halal en Seine-Saint-Denis? - Plus de 570 tags pour faciliter vos mises en lignes sur Le Post.fr
- Islam : Le Ramadan vu de notres ville, quelques commerçants pour rompre le jeûne
- En quoi le vote du budget du Conseil Général n'est-il pas pertinent pour les habitants de notre commune ?
- Notre Conseiller Général est-il victime de « censure » et d'une « gouvernance anti-démocratique » ?
- Incendie mortel à Saint-Denis : Un enfant de 6 ans périt dans le sinistre
- Avec 5'400 euros, on peut faire partir une dizaine de gamins en mini-séjour pendant les vacances !

Certains prétendent aimer la jeunesse, en voici un exemple. (bilan de mandature partie 1)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jenbproductions 1348 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine