Magazine Côté Femmes

Prêter peut nuire à la santé (Best of concours de l’été)

Publié le 24 août 2010 par Misspausechocolat

Intro

P’tit souvenir du premier avril, le jour où les poissons se lâchent. Je me demande si ce sera pareil quand Fifi nous aura eu à l’usure avec son lapin…

Z’oubliez toujours pas le concours? Un commentaire = comme un billet de loterie.

Avril 2010: Prêter peut nuire à la santé

DSC09123 300x225 Prêter peut nuire à la santé (Best of concours de lété)

Je n’ai jamais été très à l’aise avec les objets prêtés.

Pourtant, dernièrement,

  • j’ai succombé aux charmes d’Edward en lisant les Twilight de TitBelleSoeur.
  • J’ai assis mes 12 invités en vidant la salle à manger de GentilleVoisine,
  • J’ai perfectionné my english en assimilant le cours que CharmanteAmie avait reçu pour Noël…

Evidemment, je ne me prive pas non plus pour disperser tout mon bazar chez les autres, en espérant souvent, ne pas le récupérer. (Je te jure que tu peux garder le xylophone de Fifi, Frangin!)

Mais, chaque fois qu’on me fait un prêt, un frisson d’angoisse me traverse : ne serait-ce pas plus raisonnable de passer une annonce gratuite, bon vieux système qui a fait ses preuves tout de même et plus sûr que le troc ou le prêt.

  • Et si le morceau de chocolat que je grignote en me demandant quand cette imbécile de Bella va enfin comprendre qu’Edwaaaaard ne l’a pas abandonnée, venait à glisser de ma bouche entrouverte et qu’un filet de bave brunâtre entachait le livre de TitBelleSoeur ?
  • Et si les zenfants jouaient à colorier les chaises en tissu beige de la voisine?

Et ce n’est rien à côté de l’angoisse qui me saisit quand, pour une déraison ou une autre, une mère me prête sa progéniture !

Alors quand Tata proposa à Fifille de lui prêter Zushi pour voir si elle était assez grande pour adopter le même, mon sang n’a fait qu’un tour avant de se barrer.

MissChocolat: Je croyais que tu y tenais à ton Zushi ?
Tata: Tu seras là pour surveiller. Je sais que je peux te faire confiance!
MissChocolat Tu en sais plus que moi…

Voilà comment je me suis retrouvée avec une bestiole de plus sur les bras.

Oh bien sûr, Fifille a sauté de joie! Zushi rien qu’à elle pendant les vacances!

Fifille: Tu vas voir maman, ze vais bien m’en zoccuper! Il peut dormir avec moi ?
MissChocolat: Tu sais Fifille, Zushi est fragile. Il ne mange pas comme ton robot et il ne peut pas sortir de sa maison.
Fifille:: Mais il va z’ennuyer! Z’aime pas que mes zamis z’ennuient.
MissChocolat: On va le poser ici. Comme ça, il te regardera jouer.

Les premiers jours, tout se passa à merveille. Fifille et Zushi avait l’air de couler le parfait amour. Je me surprenais même à imaginer lui en offrir vraiment un pour ses cloches.

J’avais bien eu une frayeur en surprenant Zushi nageant au milieu de mini-smarties multicolores. Mais lui ne semblait pas traumatisé.

Fifille: Tu m’avais dit de partager! C’est meilleur que za nourriture qui pue! Ze veut le meilleur pour mon Zushi !

Puis, hier soir, en faisant ma ronde vespérale de bordage d’enfants j’eus un choc.

Fifille avait réussi à monter le gros verre à cognac dans lequel vivait Zushi. J’aurais dû me douter que les flaques d’eau dans l’escalier ne présageaient rien de bon.

Le bocal à moitié vide trônait sur sa table de nuit.

Elle dormait paisiblement au milieu de ses draps princesses, un sourire comblé aux lèvres.

Mes yeux se posèrent, fiévreux, au bord du bocal. Il était vide ! Parti le Zushi!

Elle l’avait peut-être avalé! Voilà ce qui arrive à force de dire aux enfants que le poisson est bon pour la santé!

Je soulevai la couette: AAAAAaaaaah faillit sortir de ma bouche. Mais je le retins in extrémis. Pas folle assez pour la réveiller!

Zushi gisait, toutes nageoires rentrées, dans un minuscule lit playmobile, recouvert d’un joli mouchoir en dentelle.

J’étais foutue!

Non seulement je venais de perdre l’estime de Tata mais en plus, la confiance innocente de Fifille en une vie infinie serait bientôt aussi morte que le poisson.

Je nous imaginais déjà au réveil, elle inconsolable, tenant le cadavre de Zushi entre ses petits doigts et, moi, obligée de lui raconter tout le charabia sur le paradis des animaux au lieu de prendre une bonne douche et un petit déj avant de partir au boulot.

Une seule solution, faire disparaître le corps!

Zushi fut prié de se rendre au cimetière des poissons en empruntant la canalisation des WC. Je cachai le bocal et le lit playmobile au dessus de ma garde-robe.

6h du mat:

Fifille: Maaaaaman!!! Zushi est partiiiii snif, snifffff!
MissChocolat à moitié endormie: Oui chérie, il avait un avion à prendre il est parti tôt.
Fifille: Mais les poissons prennent pas l’avion!
MissChocolat Poissons??? Poisson! Heu….celui là? Il a préféré retourner dormir chez lui.
Fifille: Il aimait pas mon liiiiiit rose???snif sniiiif
MissChocolat: Il avait un peu chaud. Il sentait que le fishstick était proche.
Fifille: Il reviendra plus tard alors?
MissChocolat: Oui,oui, retourne te coucher. J’ai besoin de dormir encore un peu avant que Mamy n’arrive pour vous garder.

Quelques rêves, une douche et un p’tit déj plus tard:

Fifille au loin: Aaaaaaiiiiiiiiih Mamaaaaan ! Viens!!!! vite!
MissChocolat: Qu’est-ce qu’il y a? Tu es tombée? Tu t’es fait mal?
Fifille un peu plus proche:> Mon pipi a fait revenir Zushi!

Oh non, pas ça ! BelleMaman va arriver ! Suis en retard !…Comment lui expliquer en 2 mots et tirer la chasse sans la faire pleurer ?…Y a-t-il vraiment un dieu pour les poissons?

J’arrive aux toilettes. Je découvre Fifille assise sur le trône regardant, entre ses jambes, un p’tit poisson rouge… plein d’énergie nager au fond du pot!

MissChocolat: Alléluia ! Reste plus qu’à l’attraper avant que BelleMère n’arrive…
Fifille: Il est revenu! Maman, il aime mon lit rose!
MissChocolat: Oui ma chérie….Pas d’épuisette, la passoire à pâtes ne passera pas…la petite louche de la saucière de mon bon service! Surveille-le Fifille, je reviens !

C’est comme ça que, ce matin, ma belle mère m’a trouvée, à genoux, devant les toilettes en train d’essayer de pêcher un poisson rouge avec la louche qu’elle m’avait offerte pour notre mariage…

En avril, ne te découvre pas d’un fil…

DSC09124 300x225 Prêter peut nuire à la santé (Best of concours de lété)
Surtout si un poisson traîne à l’autre bout!

Et vous? Z’avez un animal de bonne compagnie ?

1,2,3 Go ! Répondez et zou enregistré pour le concours !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Misspausechocolat 528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine