Magazine Sport

Transfert : Yohann Gourcuff file à l’OL

Publié le 24 août 2010 par Ptimek

Le meneur des Girondins de Bordeaux et de l’équipe de France vient de signer un accord avec l’Olympique Lyonnais. Le montant du transfert est estimé à 22 millions d’euros.

Véritable détonateur de la grande période bordelaise, qu’il avait mené au titre de champion en 2009, Yohann Gourcuff avait fait part de ses velléités de départ la veille du match face au PSG. La sanction avait alors été immédiate car le breton a commencé la rencontre sur le banc de touche, un rôle qu’il n’a plus endossé depuis son timide passage au Milan AC.

Clause de départ de 25 millions d’euros
Jean-Louis Triaud et M6 avait fait d’énormes concessions pour transférer définitivement Yohann Gourcuff à la fin de saison 2008-2009, alors qu’il était prêté par le Milan AC. Conscient de l’effort financier et de la plus value éventuelle, les girondins ont glissé une clause qui permettait d’ouvrir les discussions à partir de 25 millions d’euros.

Malheureusement, ils ne s’attendaient pas à un revirement aussi instantané de la part du jeune milieu. de terrain Lui qui n’avait pas caché sa tristesse suite au départ de son mentor Laurent Blanc, il clamait pourtant qu’il resterait bordelais.

Probablement conscient que le club devait entamé un nouveau virage après la catastrophique fin de championnat, Gourcuff a certainement fait pesé dans la balance la non participation de son club aux joutes européennes.

Jean-Michel Aulas qui ne cache plus depuis plusieurs mois son attirance pour le meneur de l’équipe de France, a finalement eut gain de cause.

Jean Tigana, tout nouveau coach girondin, a certainement accéléré le processus de départ en remettant la concurrence au goût du jour.

Désormais riches de 22 millions d’euros, les Girondins vont pouvoir se renforcer sérieusement, eux qui ne comptaient que les espoirs Savic et Modeste comme seules arrivées. On parle d’un autre Yohan pour le remplacer, le lillois Yohan Cabaye mais la fin proche du mercato ne laisse pas une grande place à l’optimisme dans ce dossier.
Attention à la pénurie car un départ peut en appeler un autre quand on sait que l’argentin Fernando Cavenaghi est dans la mire de Sunderland et que David Bellion est pressenti pour remplacer André-Pierre Gignac à Toulouse.

Inversement, l’OL devra certainement dégraisser son milieu de terrain où de nombreux joueurs risquent de faire grise mine.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ptimek 819 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine