Magazine

Bravo Baie-Comeau!

Publié le 24 août 2010 par Lawrence Desrosiers

Les commentaires des participants sont unanimes, les Championnats du Monde Paracyclisme Route UCI 2010 ont été un franc succès. Tous ceux et celles qui ont participé à la réussite de cet événement méritent des félicitations. Mais, le plus important, c’est la participation exceptionnelle et l’accueil chaleureux de la population. Je suis fier d’être Baie-Comois.

J’ai rencontré des gens exceptionnels, dont mes collègues photographes, Denis Thibeault, Bernard Desjardins, la sympathique Yuko Sato, qui pendant tous ces jours, a traîné sans se plaindre, plusieurs kilos de matériel. Je me suis fait un nouvel ami et une idole, Jean-Baptiste Benavant, photographe sportif professionnel, passionné et bourré de talent, qui n’a pas peur de partager ses connaissances en toute humilité.

J’ai passé par toute la gamme des émotions, j’ai pleuré secrètement, j’ai crié, j’ai ri, j’ai souffert, mais ce fût le pied photographique. Moi qui habituellement photographie des culs de mouche, des pistils de fleurs et les paysages nord-côtiers, je me suis laissé prendre à aimer la photographie sportive. C’est exigeant et difficile. Il faut courir, grimper, se coucher à plat ventre, se cacher dans des trous, photographier en moto, chercher l’histoire, être créatif et imaginatif. Il faut aussi faire le travail. J’ai vécu une expérience troublante. Alors que je photographiais les cyclistes de la tête du peloton, une chute a eu lieu au centre. Le bruit des corps qui tombent, mêlé aux grincements des bécanes et aux cris des cyclistes souffrants m’ont bouleversé. Habituellement, dans ce genre de situation, je me précipite pour aider, rendre service, appeler du secours; alors que là, j’ai pris des photos. Je me suis senti inhumain. Par contre, les paramédicaux sur place ont fait de l’excellent boulot.

Je publierai quelques photos de cet événement international sur ce blogue plus tard. Avant, je dois en faire le tri et les donner à l’organisation. Je ne veux pas leur couper l’herbe sous le pied. Il y a aussi des athlètes qui en veulent des copies. Il y a du travail qui m’attend. Hum… Pourtant, je suis un retraité.

Lo x


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lawrence Desrosiers 2123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte