Magazine

Le Grand Bleu

Publié le 24 août 2010 par Nathalieba
Le Grand Bleu
Durant les vacances, il est un plaisir unique. Celui de barboter dans la mer en regardant l'horizon. Presque personne autour de vous. Un plaisir unique. Quand un nageur s'enhardit à vos côtés lui jeter très vite un regard noir. Ou prendre sa plus belle allure de requin tueur. Histoire de le voir quitter très vite les lieux. J'adore faire la planche en regardant le ciel au-dessus de moi. Se sentir grande et petite à la fois. En même temps courageuse mais pas téméraire, je ne m'éloigne jamais beaucoup du bord. Faut pas pousser.
Alors quand je vois cette grand-mère de 64 ans qui vient de battre le record de traversée de la Manche à nage, je suis béate d'admiration. A la Tranche sur Mer et Royan, la température de l'eau ne dépassait pas les 20 degrés et au bout d'un quart d'heure je me sentais comme une moule défraichie. Oups, pardon!...en résumé impossible de tenir 17 heures comme cette charmante mamie. Sans parler de la peur que m'inspirent les profondeurs. Tous ces animaux sous nos pieds quand nous barbotons. "Les Dents de la mer" ont eu un effet dévastateur sur moi. Depuis je ne vois plus les eaux profondes de la même façon. L'idée de traverser un pan d'eau m'est impossible. Sue Odham a du cran. Elle affirme ne pas savoir ce qu'elle peut rencontrer sur son chemin, pouvoir être portée par des courants concrètes mais elle s'est accrochée. Et hop, un nouveau record. Chapeau bas. Pour la peine je prendrai bien une bonne rasade..mais pas d'eau de mer!

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nathalieba 601 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog