Magazine

L’importance de ses valeurs

Publié le 18 mai 2010 par Gillespenna

A l’heure où la psychanalyse freudienne subits, encaisse, des coups venant de personnes « bien-pensante » avec peu de scrupules… Il est important de parler de nos valeurs.

Qu’est ce qu’une valeur ?

Un sentiment, un ressentit, un objectif, une valeur se construit des éléments que je viens de cité et de bien d’autres bien-entendu. Une valeur, c’est un peu comme le moteur d’une machine, c’est ce qui permet de faire fonctionner, d’agir, d’avancer. Quand on travail sur une valeur, c’est pour apporter à l’individu un élément en plus, une reconnaissance de ce qui l’anime, de ce qui le fait entrer en action dans l’action de sa vie. Un peu comme en mécanique le moteur à un système de fonctionnement avec des pièces bien particulière et bien-sûr une alimentation qui permet de le nourrir, essence, électricité, eau, etc… Pour les valeurs c’est la même chose, une personne n’a pas une, mais des valeurs, une multitude même. Elles ont une hiérarchie, certaines sont plus fortes que d’autres, elles peuvent être indépendantes les unes des autres comme elle peuvent avoir des points de concordances. Et là nous allons compliquer la chose… Les valeurs ont une valeur commune: c’est celle de faire fonctionner.

Mais une valeur ne serait rien sans son carburant, qu’est qui permet à une valeur de fonctionner ? C’est ce qui nourrit cette valeur. C’est là que nous rentrons un peu plus en détail, une valeur est faite de critère comme la molécule est faite d’atomes et d’ions, les critères sont donc ce qui entoure une valeur, ce sont ces critères qui vont puisser dans ce que l’on peu vivre au quotidien des ressources, ce fameux carburant, qui va nourrir la valeur.

Un petit exemple : Une personne vous sourit, vous allez donc prendre ce sourire et il va peut-être correspondre chez vous au critère de la joie, la joie qui peut être, elle même un des critères de la valeur bonheur.

Ceci est un petit exemple simple pour que tout le monde puisse comprendre le mécanisme de la nutrition de la valeur, ce qui marche par le sourire marche pour plein d’autres points et d’autre valeur. Les ressources sont ces petits points qui anime les critères et nourrissent les valeurs, elles passent par les « sens », la plupart du temps. Une ressource peut se retrouver en hypnose, en art, par le rêve, ici je fais part d’un sens que nous avons tous c’est l’imagination peut importe le degrès présent en nous.

Si nous pouvons être nourrit inconsciemment par des ressources tels que des sourires, nous pouvons aussi l’être en toute conscience, en étant pro-acteur, suciter ces ressources en utilisant justement nos valeurs pour que le système s’auto-alimente. Jean-Marie Bigard en est un formidable exemple, tout est dans le titre de sont livre « Rire pour ne pas mourir », je simplifie sans doute les choses car il y a bien d’autres raisons au titre de ce livre, le métier qu’il exerce est une auto-alimentation de quelques unes de ses valeurs, qui pourrait être la générosité, le partage et l’humour qui se dégage à travers le fait d’être sur scène pour partagé, plutôt que de faire une multitude de film comique c’est ce contact humain qu’il met en avant par la présence d’un public, la générosité car il est quelque part porteur de plaisir pour les personnes qui viennent à ses spectacle et il reçoit avec cette communication parole-rire, tous cela autour d’une autre valeurs qui l’anime qui est l’humour.

Tout cela pour conclure que les psy croyent en des valeurs, peut-importe laquelle est la plus importante à leur yeux, le but de tous cela c’est la relation d’aide, si Freud n’était pas le précurseur cette relation d’aide alors pourquoi aurait-il consacré plusieurs années de sa vie dans la fondation d’une des plus belles des science humaine. Bien que je sois plus près de la philosophie de Jung, je reconnait en Freud le précurseur de la compréhension de la constrution de l’âme humaine et l’effort de communication autour celle-ci, après chacun se retrouvera dans les écoles de pensée, mais pour toute choses et tout domaine il est nécessaire de se positionner.

C’est pourquoi il est important de reconnaitre et des respecter les valeurs pour lesquels nous faisons ce métier, nous les psychothérapeutes.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gillespenna 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog