Magazine Humeur

Dictionnaire pour nouveaux arrivants Français au Québec

Publié le 24 août 2010 par Raymondviger

Un lexique pour se comprendre entre Québécois et Français

Amis Gaulois, vous envisagez de vous rendre dans la Belle Province? Ce qui suit, peut donc vous être utile, et oui, les Québécois parlent certes le français, mais un français parfois incompréhensible à nos oreilles de franchouillards. Petit décryptage des mots et expressions québécois les plus couramment utilisés

Julie Philippe   Dossier Francophonie, International

Bienvenue

Les Québécois sont sans contexte des gens accueillants mais lorsqu’ils vous disent bienvenue, cela signifie tout simplement qu’ » il n’y a pas de quoi  ».

Ainsi, ne répondez pas à leur bienvenue sous peine d’y passer du temps.

Exemple : vous achetez une carte de téléphone, le vendeur vous rend votre monnaie, vous remerciez, il vous répond : «  bienvenue  ». Vous répondez à ce chaleureux accueil : «  merci  », le commerçant vous dit de nouveau «  bienvenue  » de crainte que vous n’ayez entendu le premier. Vous répliquez une nouvelle fois : «  je vous remercie  », et là, le boutiquier vous regarde vraiment bizarrement…

Tu vas tu bien?

Chose étrange, le «  tu  » est partout. Il est très facile d’être tutoyé et ce, par tout le monde. Ce «  tu  » semble si apprécié des Québécois qu’on le retrouve dans de nombreuses questions grammaticalement étranges : exemple de question fréquemment utilisée : «  t’es tu correct?  »

Correct

Le terme «  correct  » est un peu comme notre «  ok  » gaulois. Il est souvent mis à toutes les sauces.

C’est bon, vous êtes corrects? Vous avez compris?

Débarbouillette

Un mot que je trouve très mignon. Selon, le site québécois Rabaska, il s’agit d’ » un petit carré de serviette ( ratine ) dont on se sert, principalement, pour se laver la figure  ». Il peut désigner le sopalin par exemple.

Déjeuner – dîner – souper

Il s’agit respectivement de nos : petits déjeuner, déjeuner et dîner. Attention, les Québécois ont l’habitude de souper très tôt, vers 18 heures et non à l’heure espagnole comme beaucoup de Français (ah ces latins!)

C’est écœurant!

Si un Québécois vous lance : «  c’est écœurant!  » avec un grand sourire en désignant votre demeure, ne vous offusquez pas! Ce qui apparaît comme une insulte en France ne l’est pas au Québec, Cela signifie plutôt «  c’est magnifique  ». L’afflux de beauté est peut être si grand, que le cœur, région des émotions est submergé et devient donc écœurée… (hypothèse parfaitement réfutable).

Autres textes sur la Francophonie

Éducation francophone dans l’Ouest du Canada

Éducation francophone en milieu anglophone. École Gabrielle Roy.

Éducation francophone en milieu anglophone. Écoles Rose-des-vents et Jules-Vernes.

Société francophone de Maillardville, bastion de la francophonie en Colombie-Britannique

La qualité du français dans la blogosphère

Meeting francophone. Le français est-il une maladie en voie d’extinction?

Ce billet, ainsi que toutes les archives du magazine Reflet de Société sont publiés pour vous être offert gracieusement. Pour nous permettre de continuer la publication des textes ainsi que notre intervention auprès des jeunes, dans la mesure où vous en êtes capable, nous vous suggérons de faire un don de 25 sous par article que vous lisez et que vous avez apprécié.

Merci de votre soutien.

PUBLICITÉ


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymondviger 8679 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog