Magazine Rencontre

Cas problème: Aimer la seule personne qui ne nous aime pas

Publié le 24 août 2010 par Dateurenserie

À lire seulement si vous êtes prêtes à entendre la vérité qui fait donc mal.

Je discutais hier soir avec une lectrice sur le merveilleux chat de Facebook. On requiert souvent mon opinion sur les relations hommes-femmes. Je vous dis toujours ce que votre meilleure copine ne vous dira jamais.

Voilà le problème qu’elle m’a si gentillement autorisé à exposer.

La « victime »: Jeune fille début vingtaine. Jolie, attirante. Pourrais charmer beaucoup d’hommes.

Le « méchant »: Un jeune homme beau garçon. Selon les dires de la victime, il aurait affirmer à quelqu’un qu’il ne voudrait pas de blonde, il serait trop bien pour elle et aurait un harem.

Le problème: Il agit comme un lover avec elle malgré le fait qu’il ne veut rien de plus. Elle développe des sentiments pour lui qu’elle n’ose pas dévoiler. La victime aimerait trouver un moyen de lui donner envie d’être en amour avec elle.

Un classique, non?

Combien de fois j’ai vu des filles vraiment belles et célibataires depuis toujours. Ces filles avaient des offres constamment mais elle avaient toutes un dénominateur commun. Elle ne désirait qu’un seul homme:  Celui qui ne veut rien savoir d’elles. Du moins pas amoureusement.

Ce gars-là affirmera toujours qu’il ne souhaite pas être en couple en ce moment. Alors la fille s’accroche et tente par tout les moyens de trouver une faille qui le fera changer d’idée. Ça vous dit quelque chose? Toi aussi tu es comme ça en ce moment, hein? Ah non, TOI, c’est toujours un peu différent de la situation de la voisine alors tu continues parce qu’il a fait ceci ou cela, parce qu’il t’a texté un soir qu’il s’ennuyait de toi ou bien qu’il t’a pris très fort dans ses bras.

Mais… IL NE TE VEUT PAS COMME BLONDE.

Mesdames, ces hommes ne se réveilleront pas un matin tout bonnement en se disant: « Ah tiens, je me sens prêt… hier non mais ce matin, oui! ».

Il vont le faire quand ils vont trouver la bonne. Et malheureusement, ce n’est pas vous.

Les solutions? Endurez secrètement la situation et pleurez dans votre lit quand il vous ne vous appelle pas. Profitez pleinement des rares moments où vous vous sentez vivre en sa présence.

Ou bien, faites une femme de vous et dites lui que vous éprouvez des sentiments à son égard et que vous désirez cesser la relation qui vous tourmente. Prenez ensuite une grande respiration. Supprimez son numéro de votre cellulaire afin d’éviter de faire un drunk-text ou bien un je-m’ennuie-donc-dans-mon-grand-lit-seule-sans-lui-text.

Maintenant, vous êtes prête à passer à autre chose. Quand on vous dit que le temps règle tout, ce n’est pas juste une phrase poche… c’est vrai!

Bonne chance mesdames! Peut-être que je me trompe. Et vous chers lecteurs? Vous lui diriez quoi à cette pauvre « victime »?

D.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :