Magazine Médias

Fringe – Episode 2.14

Publié le 24 août 2010 par Speedu
Toxine sélective / The Bishop revival
Saison 2, Episode 14 sur 23
Diffusion vo : FOX – 28 janvier 2010
Diffusions vf : La Une – 18 août 2010, TF1
Fringe – Episode 2.14 Fringe – Episode 2.14 Fringe – Episode 2.14
Un scientifique nazi met au point une toxine pouvant tuer des groupes spécifiques de personnes.

Ah ! Cette semaine, je l’avais repéré l’ami chauve. Ca faisait longtemps. On le voit passé de gauche à droite dans la rue lorsque la mère explique que sa fille va sauter une classe, comme sur la capture ci-dessus le prouve.
Et je n’avais même pas fait exprès, je ne l’avais pas cherché, et voilà qu’il me saute aux yeux. Sacré observateur.
Du coté de l’épisode en lui-même, Fringe continue son exploration des grands thèmes vus et revus de la science fiction. Aujourd’hui, le virus génétique et les scientifiques nazis immortels. C’est là encore du classique de la SF mais Fringe l’exploite bien, sans fausse note, contournant bien la facilité de suivre les clichés inhérants au genre. L’épisode se base ainsi plus sur les relations père / fils des Bishop que sur la toxine en elle-même.
Malheureusement, ce n’est pas hyper formidable non plus de ce coté-là. L’épisode revient sur les tensions qui ont marqué la relation Peter / Walter jusqu’à ce que Olivia s’en mèle et rappelle que l’acalmie entre les deux n’est que de facade finalement, qu’un rien peut les faire rebasculer dans l’opposition. Moui bof. je n’en suis pas convaincu. Les épisodes précédents s’étaient vraiment attardés sur le fait qu’une complicité réelle existait entre eux deux et que le temps de la défiance était derrière eux. J’en viens à me demander si l’épisode ne sert pas finalement de rappel pour nous, afin qu’on ne soit pas surpris par une opposition violente entre eux deux le jour où Peter comprendra qu’il est de l’autre coté.
Enfin si il le comprend un jour parce que bon, les indices ne manquent pas. Tiens, par exemple aujourd’hui, avec le virus génétique spécial Bishop qui n’affecte pas Peter mais que personne ne remarque alors qu’il doit être affecté. J’en viens même à me dire que Peter n’est peut-être même pas le fils de l’autre Walter si ça se trouve. C’est peut-être juste un gamin sans rapport.
Sinon, à part ça, rien de bien renversant si ce n’est que Astrid rejoint Olivia et Broyles dans la télé réalité sur les enfants de vitriers. Malheureusement pour elle.
Il y a juste la fin qui m’a surpris quand même un petit peu avec Walter qui tue le nazi en retournant sa toxine contre lui. C’est toujours surprenant quand on voit agir ainsi un « gentil ». Malheureusement, je crains que ce meurtre ne soit pas réexploité par la suite, ni même le coté immortel du scientifique nazi.
Bref, 6/10

petit épisode indépendant se laissant suivre mais qui n’a rien d’exceptionnel et que je trouve un petit peu à contre courant de l’évolution de la relation entre Peter et Walter.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte