Magazine Poésie

Quand une ampoule grille (François de Cornière)

Par Arbrealettres
Quand une ampoule grille (François de Cornière)


Quand une ampoule grille
il se passe un moment de gravité.

L’objet est encore chaud.
On le secoue près de l’oreille
et on entend le bruit
du petit fil qu’on voit.
Qui a lâché.

Alors on cherche dans un tiroir
et on monte sur une chaise
jusqu’à la lampe
au-dessus de la table.

Dans le silence des yeux levés
c’est la lumière qu’on cherche maintenant
« à rétablir ».

Mais autre chose nous a claqué
entre les doigts pendant ce temps.
Il reste à savoir quoi.

(François de Cornière)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : François Montmaneix

    il y a un travail du négatif à faire, une tâche pour l’intellect au profit de l’élan du cœur Yves Bonnefoy II Hier soir j’ai croisé les concepts pèlerins des... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • La pluie (François David)

    pluie (François David)

    La pluie C’est une matinée triste Une matinée où la pluie tombe Tombe à verse sans s’arrêter. Les enfants de l’école Pour s’abriter de la pluie Vont se mettre... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Emotion (François David)

    Emotion (François David)

    J’ai regardé dans “ émotion ” et j’ai vu qu’il y avait mot Ça m’a ému. (François David) Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Anthologie permanente : François Debluë

    Les Éditions de la revue Conférence publie De la mort prochaine du poète suisse François Debluë. De la mort prochaine, en deux guises successives définies par l... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • François Debluë

    Poète et écrivain suisse, François Debluë est né à Pully (Suisse) en 1950. Il passe son enfance à Montreux, puis fait des études de lettres à Université de... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • On s’y noierait (François de Cornière)

    noierait (François Cornière)

    quand on voit les algues faire des rides sur la mer et des remous si près du bord de soi qu’on s’y noierait à grands coups de silences. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • François TEYSSANDIER (France).

    Pourquoi Cette paroi oblique Hérissée d'éclairs Qui se dresse Comme un pan D'azur A l'aplomb Du vide qui se creuse Dans la pierre blanche du jour Vibre-t-elle... Lire la suite

    Par  Ananda
    PHOTOS, POÉSIE, TALENTS

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine