Magazine Humeur

Et si les Roms allaient s’installer Place Saint-Pierre et lui voler ses chandeliers, que dirait le Pape ?

Publié le 24 août 2010 par Nicolas007bis

Hermione 3

« Les textes liturgiques de ce jour nous redisent que tous les hommes sont appelés au salut. C'est aussi une invitation à savoir accueillir les légitimes diversités humaines. »

Le Pape nous parle d’accueillir les diversités humaines, il n’évoque donc pas seulement le cas des Roms mais plus généralement la question de l’immigration !

Cela signifie t’il, selon sa Sainteté, que la France sous prétexte "d’accueillir les légitimes diversités humaines", se doit d’accueillir les bras ouverts toute la misère d’Europe sinon du Monde ?

En le faisant, il est dans son rôle de référence morale mais pas de chef d’Etat !....Que ferait le Pape si les Roms allaient squatter la Place Saint-Pierre pour y installer leur campement de fortune ?

Quel sens cela a t’il d’opposer des grands principes moraux à des actes politiques ?

Trop facile ! En considérant le sujet de l’immigration sur un plan uniquement moral, comment peut-il y avoir débat puisqu’il y a nécessairement d’un coté les bons et de l’autre les méchants ?

Le renvoi des Roms n’est pas justifié par le refus de la diversité mais par le refus d’une certaine délinquance qui émane assez naturellement de leur pauvre situation. Comment peut-on imaginer que des gens qui n’ont pas de boulot, dont les seules ressources avouables sont le fruit de la mendicité, qui pour beaucoup ne parlent même pas le français et qui de surcroit sont en situation irrégulière vis à vis de la Loi française, ne constituent pas des foyers de délinquance !

Faire ce constat, n’est pas refuser l’étranger ou la diversité !

A partir de là, effectivement, se pose la vraie question de savoir quel prix nous sommes prêt à payer pour aider ces gens qui sont dans une réelle détresse chez eux et qui viennent chercher chez nous de quoi survivre ?

Si nous, c'est-à-dire nous tous, et pas simplement Sarkozy, Hortefeux ou Besson, ne sommes pas prêt à leur donner de quoi vivre décemment en France, que faut-il faire ?

Les laisser dans leur misère, les parquer derrière les périphériques ou dans des terrains vagues insalubres et fermer les yeux sur leur situation et sur leurs forfaits, ou les renvoyer chez eux ?

Quelle est l’attitude la plus hypocrite ou la plus morale selon les préceptes de l’Eglise Catholique ?

Sa Sainteté est effectivement dans son rôle en tenant ce genre de propos et j’y adhère tout à fait, mais je regrette qu’ils aient été hors-sujet !

Le Pape n’a pas à s’immiscer dans la politique d’immigration d’un pays, par contre, il pourrait, à juste titre, s’élever contre la méthode utilisée, brutale sinon inhumaine !

Il aurait pu dire : Si vous ne vous sentez pas capable d’accueillir dignement « les légitimes diversités humaines » et de profiter de tous les richesses que peut apporter la diversité, renvoyez les, mais faites le en respectant leur dignité, sans les humilier et sans les traiter de voleurs de poules….même s’ils le sont par nécessité !

Il aurait même pu ajouter : Aidez les, dans la mesure de vos moyens, afin qu’ils puissent, dans leur pays reprendre espoir dans un monde meilleur !

Et enfin il aurait pu dire : Mais surtout, surtout, n’en faites pas les boucs émissaires de vos propres misères, de votre incapacité à vivre ensemble, à traiter efficacement l'insécurité, à intégrer vos jeunes issus de l'immigration ou à donner du travail à vos seniors...surtout n'en faites pas les responsables expiatoires de tous vos échecs !

Voilà ce que j'aurais préféré que dise le Pape ! cela aurait plus utile pour avancer le débat en France !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nicolas007bis 70 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines