Magazine

Rumeurs et continuité

Publié le 24 août 2010 par Badiejf
Rumeurs et continuité
- T'as vu le slogan sur les murs de Pétion-Ville ?
Cetout me regardait sans vraiment comprendre de quoi je parlais. Plutôt, à quel slogan je faisais référence.
- Le slogan de l'Initié (L'Unité, le parti du Président).
- Il dit quoi ce slogan ?
- Inite se kontinuitè (L'Unité c'est la continuité).
- Wow !
- Wow ?
- En fait, c'est dure de faire pire. Qui voudrait appuyer la continuité dans ce pays ? Sauf ceux qui en tirent avantage bien évidement.
Cetout n'était pas bavard aujourd'hui. Il fallait que je le crinque pour qu'il me fasse connaître son opinion sur la situation actuelle.
- Peut-être que la continuité c'est mieux, si le changement n'a rien apporté de bon.
- De quel changement tu me parles ? On vit dans le même système de corruption politique depuis plus de 15 ans. Préval ou Aristide, c'est la même gang. C'est la continuité. Il y a eu des périodes de bouleversements, le coup d'état de l'armée contre Aristide et la presque guerre civile qui a précédé son départ, mais sur le fond, on est dans le même bain.
Je n'arrivais pas à le lancer plus à fond jusqu'à ce qu'il me pose une question.
- Dis-moi donc Labadie, à part nourrir ton blogue, qu'est-ce qui peut tant t'intéresser dans notre vie politique ?
- C'est fascinant d'incompréhension justement. Je n'arrive pas à trouver les quelques clés qui me permettraient de saisir l'essentiel des luttes, des divisions. Comprendre les idéologies en place…
- Ne t'inquiète pas, il n'y a aucune clé pour comprendre les idéologies en place. L'individualisme haïtien se répercute également dans la vie politique nationale. Pas d'idéologie ou d'alliance stratégique qui ne tienne, sauf si elle répond à des intérêts personnels bien précis. Pourquoi tu penses qu'on a plus de 120 partis politiques ? Ce n'est pas parce que le spectre idéologique offre une palette aussi variée.
- L'autre bout qui me fascine, c'est la quasi absence d'information confirmée, validée. On nage sans cesse dans la rumeur, comme si on ne pouvait avoir un semblant d'information reconnue par tous comme étant crédible.
- Tu vois, le CEP a rejeté 15 candidatures sans aucunement préciser les motifs. Ce qui permet aujourd'hui à tout le monde de dire n'importe quoi, d'accuser n'importe qui de trafic d'influences , … On va voir plusieurs candidats rejetés porter la décision en appel et on sera dan une valse de rumeurs jusqu'à la fin de la campagne. En fait, s'il y a continuité dans la vie politique ayisienn, c'est dans la valse des rumeurs. Elles sont partout, meublent tout. Si l'information est le quatrième pouvoir, ce dernier s'apprécie ici au poids de la rumeur.
- Pour les 3 autres ?
- C'est également la continuité, malheureusement !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Badiejf 170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog