Magazine

Inexorable dégringolade ?

Publié le 24 août 2010 par Jfa

Qui aurait cru, il y a juste deux ans quand N. Sarkozy débauchait encore des personnalités dites “de gauche”, se disait le “DRH du PS” et prétendait qu’on ne s’apercevait plus des grèves en France, quand sa côte dans les sondages était au plus haut et que les médias s’extasiaient devant son “énergie”, alors qu’il exhibait sans vergogne ses comportements de parvenu,…, que nous nous retrouverions dans ce paysage d’un Président honni par une grande majorité de sa population, y compris ses partisans affichés. Même un pape, réactionnaire s’il en est, qui s’émeut de ses dernières mesures de démagogie électorale…

Certes la crise n’a pas arrangé ses affaires, mais c’est un juste retour des choses pour quelqu’un qui, dans sa campagne électorale, annonçait vouloir importer en France les “subprimes” d’outre-Atlantique et ne cachait pas son admiration pour GW Bush, sa politique et son idéologie, envisageant même de remettre en cause les lois laïques du début du XXème siècle.

Mais sa politique pour enrichir les plus riches a aggravé les conséquences de la crise, sauf pour ses clientèles, avec effets collatéraux sur le chômage, l’endettement, les déficits, accroissant les inégalités dans une période où la rigueur aurait commandé de les réduire. Sa politique tout au service de la finance a contribué à démolir encore davantage notre appareil industriel. Ses discours martiaux sur la sécurité ne peuvent masquer des résultats calamiteux. Son Grenelle de l’Environnement se révèle n’être qu’un pétard mouillé. On pourrait continuer longtemps une énumération qui deviendrait fastidieuse mais concluons en disant qu’il se révèle comme le pire Président que notre pays ait connu, couronnant le tout par des déclarations et des mesures populistes qui nous mettent au niveau de l’Italie de Berlusconi et de l’Autriche du temps de Jorg Haider pour la presse des pays civilisés… Honte..!

Et c’est dans cette situation, arc-bouté sur ses fonctions de domestique du Medef et de la finance française, comme l’a encore démontre l’affaire Woerth, qu’il va devoir affronter une rentrée qui s’annonce chaude: chaude sur la sécurité, sur les retraites, le chômage, le niveau de vie et, dès le 4 septembre, une manifestation pour les valeurs de la République, contre celui qui les a souillé, suivie, le 7, d’une autre sur la défense de retraites justes.

Espérons que cela rassemblera du monde, beaucoup de monde et que les partis de gauche se montreront à la hauteur.

- “L’échec de l’opération sécuritaire (de N. Sarkozy) confirmée par les sondages”. Le Monde. “L’action de Nicolas Sarkozy n’est jugée majoritairement positive que chez les 65 ans et plus, où il se situe à 50 % d’opinions favorables…”.

- “Les quatre piliers de la nationalité”. Le Monde. **** “Ces valeurs universelles, la tâche des dirigeants du pays est d’abord de les incarner et de les faire vivre”.

- José Bové: “L’appétit des spéculateurs aura des conséquences sociales désastreuses”. Le Monde.

- “La ville de Philadelphie envisage de taxer ses blogueurs”. Le Monde.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte