Magazine Info Locale

Droit de précisions : Intolérable amalgame

Publié le 25 août 2010 par Jenbproductions

En réponse à : La montée de l'Islam Radical en Europe Occidentale par Evans  sur Le Post

Droit de précisions : Intolérable amalgame

Nous faisons ici usage du droit de réponse.
En effet, dans un article titré « La monté de l'Islam Radical en Europe Occidentale», son auteur évoque notre ville de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) en y apportant des informations dont la crédibilité reste à vérifier.

Certains trouverons donc peut-être le titre quelque peu excessif, mais je ne peux rester indifférent à ce texte, qui donne à première vue l'apparence d'un arrgumentaire bien documenté et comptant de nombreuses références en hyperliens, dont l'un des nôtres.
Si je ne conteste pas le fond, car en soit, personne n'ignore que la religion Islam comporte des éléments radicaux (des services de Police spécialisés sont en charge de surveiller les individus en quesion), mais l'auteur oublie que cette religion n'en détient  pas l'exclusivité.
Pour exemple, un documentaire passé tardivement (c'est dommage, à la télé, tous les programmes quelques peu pertinents sont diffusés la nuit, toutes chaines confondues) sur La Chaîne Parlementaire évoquant entre autre la carrière de Madame Simone Veil, dont la Loi éponyme du 17 janvier 1975 sur le droit à l'avortement, qui avait suscité en son temps et encore récemment (la loi rendant délictuelle l'entrave à l'avortement datant, si mes souvenirs sont exacts, des années 1992), bien des manifestations de Catholiques, si ce n'est très extrêmistes, mais pour le moins radicaux, n'hésitant pas à s'enchainer devant les centres d'IVG pour les paralyser et empêcher les femmes d'avorter librement et légalement.
Vous noterez au passage que je n'ai pas écrit Chrétien, mais bien Catholique. En effet, le mot Chrétien englobe par ailleurs les Protestants et les Orthodoxes.
Le Judaïsme n'échappe pas à cette règle non plus, et connaît en son sein des éléments radicaux, y compris sur sa Terre originelle qu'est Israël.
Au demeurant, on pourrait aisément élargir le débat à toute forme de groupe d'humains (militants politiques, supporters sportifs, militants syndicaux, milieux économiques ...).
Mais l'auteur évoquant mon Pays, mon Département, Ma ville et l'un de nos articles, il me semble nécessaire d'apporter à la connaissance de ses lecteurs un certain nombre d'informations. En effet, dans le paragraphe « France » de sa seconde partie, l'auteur écrit : «  (...)  Les Mosquées Radicales sont très présentes dans les banlieues, , en particulier dans le département de la Seine-Saint-Denis, à Tremblay-En-France, (...) »
Pourquoi, une fois de plus, stigmatiser la Seine-Saint-Denis ?
Certes, il est incontestable que ce département compte plus de Musulmans que d'autres, mais il n'a pas l'apanage de cette notoriété. En fait, l'auteur semble oublier que le nombre de Musulmans a augmenté en France concomitament avec le marché de l'emploi d'après-guerre et des travailleurs immigrés alors sollicités en grand nombre et pour la plupart issus de nos anciennes colonies.
Le CHU de Bobigny (rattaché à l'AP-HP en 1962), rebaptisé en 1978  "Hopital Avicenne" n'en reste pas moins "l'Hopital Franco-Musulman" (inauguré en 1935) dont la raison de sa construction tient justement du fait de ce mouvement migratoire Sud-Nord. Baptisé au nom d'  Avicenne (ali Ibl Sina), l'un des plus remarquables savants d'Orient du Xème siècle : Médecin, poète philosophe et musicien,  la façade à l'architecture orientale est d'ailleurs conservée en son état d'origine, et il me semble-même qu'un partie des bâtiments sont protégées ( dans l'intérêt historique).
Dans les années 1994, les seules usines PSA d'Aulnay-sous-Bois employaient pas moins de 5'000 personnels, dont une majorité d'immigrés Magrébins et Musulmans.  Noisy-le-Sec fût "LE" plus grand dépôt de la région Est-SNCF. Une importante usine fort réputée de notre ville pour avoir construit la plupart des chaises d'écoles que nos postérieurs ont cotoyé en notre enfance a été à l'origine de l'arrivée d'une communauté Déoloise (Djéol est une commune rurale de 38.000 habitants en Mauritanie) pour la plupart de confession Musulmane.
La Seine-Saint-Denis fait partie de cette ceinture "rouge", grand bassin d'emplois manuels non qualifiés que l'on faisait venir d'Afrique (du Nord et Afrique Noire). On les logeait dans des conditions aujourd'hui considérées comme insalubres.
A bien y regarder, " l'Islam radical ", mais plus globalement toute forme de radicalité survit dans des territoires bien ciblés par les politiques et les services de police. Ces territoires ont touts un point commun : La pauvreté.
Jetons un oeil sur toutes les mégapoles de cette foutue planète : Les lieux les plus criminogènes (guerre officielle, guerre civile, guerres ethniques, guerres tribales, guerres de bandes...) sont les lieux où règne pauvreté et absence d'avenir. Le point commun à tous ces conflit est la guerre de territoire. Points de ventes de drogue pour les dealers, territoires fertiles et donc alimentaires pour certaines tribus, réserves énergétiques pour certains états,.. et on en oublie.
Revenons-en à notre bon vieux " neuf-trois ". L'auteur n'imagine-t-il pas que chaque ville de province, et même en milieux rural n'ai pas son terreau de "radicalisme" ? Alors pourquoi stigmatiser un Département dont est originaire un grand pan culturel français ?
Noisy-le-Sec mis injustement en exergue
Dans la suite de ses propos, l'auteur ajoute : « (...) La mosquée de Noisy-Le-Sec a réussi à instaurer sur le long terme un sentiment de rejet , un repliement Communautaire, le refus d'intégration chez certains jeunes, qui n'hésitent pas à s'attaquer aux manifestations festives, comme lors de la fête de la Musique en 2010. (...) »
Une référence mal choisie

L'auteur met donc en cause, au moins une partie, de la communauté musulmane de notre ville sur la seule base d'un article paru dans le quotidien Le Parisien voici sept ans [Article sous la plume de Vincent Mongaillard en date du 12 février 2003] ! Permettez-moi tout de même de douter de la pertinence de l'argument quant à une date aussi éloignée. (Il s'en passe des choses en sept ans !).
N'étant pas de confession Islamique, je ne fréquente donc pas ce lieu de culte, quoi que nous restions toujours prêts à en rencontrer l'Imam des lieux et d'en faire un article s'il le désire. En plus de çà, on est en plein Ramadan, ce serait donc la bonne période.
Cette parenthèse fermée, nous ne savons pas si "La"  mosquée de Noisy-le-Sec est une mosquée que l'on pourrait qualifier de "radicale", mais en notre qualité de blogueurs locaux, nous fréquentons assidûment les Noiséens, de tous milieux, de tous âges, de toutes confessions, de toutes sensibilités politiques ; Nous rencontrons presqu'au quotidien des élus, des conseillers de quartiers, des responsables associatifs, et jamais il ne nous a été évoqué une telle situation de "radicalisme".
Or à Noisy, tout se sait, ou finit par se savoir. Même les gens qui restent trop longtemps au téléphone...
Vouloir présenter cette information sur notre ville  comme étant avérée actuellement, sur la seule base d'un article vieux d'il y a sept ans, est donc injustifiée à nos yeux.
Par ailleurs, l'auteur, sans doute par maladresse (ou opportunisme ?), a tenté d'étayer cette hypothèse de "mosquée radicale" à Noisy-le-Sec en se référençant à des actes de délinquance survenus lors de la dernière édition de la fête de la musique dans notre commune.
Or, si nous avons bien relaté des évènements factuels, jamais notre article n'a fait référence à une quelconque religion ou ethnie des protagonistes. (qu'ils soient auteurs, victimes ou simples témoins). Sauf à avoir fait partie des quelques cinquante personnes présentes pouvant apporter un témoignage à la police, ce que l'on peut douter, l'auteur fait, par ce lien, un amalgame dangereux, suggérant à son lectorat que des actes de délinquance survenu en juin 2010 seraient en rapport avec une mosquée considérée comme "radicale" par un journaliste, il y a sept ans.
Cette approche trop approximative et ce raisonnement tronqué par sa subjectivité décrédibilisent une grande partie de son argumentaire global qui, sous de faux airs d'article étayé, nous en parait plus comme un article de propagande opportuniste sur fond de politique sécuritaire attisée par un Président de la République surfant habilement sur le communautarisme au point d'en être critiqué ouvertement par les plus hautes instances internationales ... et même religieuses.
Il nous semblait donc nécessaire d'attirer l'attention de ses lecteurs sur la perpléxité suggérée de son analyse concernant Noisy-le-Sec.
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
Cet article n'engage que l'opinion de son auteur
© 24 aoùt  2010 -
JENB PRODUCTIONS
Vous avez une information, une correction, un témoignage ou un document sur ce sujet? Vous avez repéré une erreur? Ecrivez àjenbproductions@free.fr avec votre correction et en indiquant l'url du post.
Notre actualité récente :
-
Certains prétendent aimer la jeunesse, en voici un exemple (bilan de mandature partie 1
- Les Pompiers interviennent avec une Cellule d'Intervention Chimique
- Bientôt trois nouveaux Quick halal en Seine-Saint-Denis?- Plus de 570 tags pour faciliter vos mises en lignes sur Le Post.fr
- Islam : Le Ramadan vu de notres ville, quelques commerçants pour rompre le jeûne
- En quoi le vote du budget du Conseil Général n'est-il pas pertinent pour les habitants de notre commune ?
- Notre Conseiller Général est-il victime de « censure » et d'une « gouvernance anti-démocratique » ?
- Incendie mortel à Saint-Denis : Un enfant de 6 ans périt dans le sinistre
- Avec 5'400 euros, on peut faire partir une dizaine de gamins en mini-séjour pendant les vacances !

Droit de précisions : Intolérable amalgame


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jenbproductions 1348 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine