Magazine France

La guerre des femmes du président : Renée Sarkozy versus Marisa Bruni

Publié le 23 décembre 2007 par Menye Alain
Renée Sarkozy et son fils, Nicolas. (SIPA)
Le torchon brûlerait à l'Elysée. Crêpage de chignon des mamies auprès du président, des femmes du président. Stupeur et tremblements. Il n'y aura pas meurtre. Des noms d'oiseaux sont cités, des insultent semblent-ils qui volent très bas.
Selon nos sources, les dames se sont insultés par personnes interposées, "gentiment" : "pétasse", "aucune classe", "rapace", "trainée", "opportuniste", "sac à puces", "peste", cheminée ambulante etc...aïe, ouille. Que va faire Nicolas qui vole au secours de tous ?
Marisa Bruni.
On peut tout dire sur Nicolas Sarkozy, sauf qu'il est un mauvais fils. De voir cet homme auprès de sa mère, Renée Sarkozy, 80 ans et l'âge de ses artères, il n'y a rien à rajouter. Tout le monde sait bien qu'elle n'est pas pour un remariage de son fiston.
De l'autre côté, je cherche maman Bruni-Tadeschi, Très proche de ses filles après le décès de son fils, Virginio, l'été passé, elle ne rêve que de voir sa fille présider aux destinées de la France par procuration.
Le président lui-même, en demandant la main de la belle italienne, aurait déjà fixé la date du mariage pour le 9 février prochain. Maman Renée ne l'entend pas de cette oreille et aurait menacé de protester fermement.
Le clan Bruni-Tedeschi, se voit déjà en haut de l'affiche et n'accepte pas, par la voix de la reine-mère, ce cadeau de Noël, que dis-je, cadeau du ciel lui échapper.
Affaire à suivre !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Menye Alain 963248 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte