Magazine

[Boulot] Mes cadeaux de Noël avant l'heure...

Publié le 23 décembre 2007 par Melimelo

Vendredi, j'avais une longue matinée de surveillance de partiels. Notamment dans la matière que j'enseignais en travaux dirigés ce semestre. Le prof du CM nous fit alors une jolie surprise : en cadeau, emballé dans une enveloppe marron guère sexy, un magnifique tas de copies à corriger. *regard pétillant* 
Histoire d'emmener un peu de la fac en famille pour les fêtes.

Je n'ai rien contre cet usage qui veut que les chargés de TD héritent de lots de copies de partiels (même si c'est stressant, le prof de CM effectuant une double correction derrière vous : il évalue autant l'étudiant que le premier correcteur, en l'occurence, vous). Mais cela aurait peu coûté de me mettre au courant... disons... quelques jours heures auparavant. Si bien que ce sont mes étudiants, avec qui j'échangeais quelques mots avant l'examen qui m'ont annoncé cette joyeuse nouvelle.
_ Ah, au fait, madame, il faudra être gentille quand vous corrigerez les copies. Laissez-vous porter par l'esprit de Noël.
_ ... ?

Dans ce cas-là, vous gardez tant bien que mal un sourire figé de circonstance et commencer à décaler mentalement l'ensemble de votre planning déjà overbooké pour les prochains jours.

Donc, ce matin j'ai attaqué la correction des premières copies...
La surcharge de travail laisse place à une dépression plus insidieuse. On parle souvent du sadisme des profs, mais que dire de la destruction mentale méthodique qu'un groupe d'étudiants peut opérer chez un pauvre correcteur ? 

Bref, pour le moment, je suis en plein dans la première étape psychologique de la correction d'examen : le déni.

Ma réaction naïve de l'apprenti prof en train de s'étrangler avec son crayon de papier :
Bon sang, mais ces sujets étaient quasiment du tout cuit !
Ces pseudo questions de "réflexion" portent le même intitulé (au mot près) que deux sections de leurs cours !!
Mais comment est-ce possible que la majorité réussisse à rédiger leur réponse sans faire ni référence, ni la moindre allusion au contenu de ladite section de cours !! C'est un jeu ?!
Et un accord sujet/verbe, voire même avec l'adjectif, juste une fois par page, c'est trop demander ?!

EDIT : Sérieusement, trouver "Françe" dans une copie de première année post-bac... Euh... Vous croyez vraiment que le problème vient uniquement du stress ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Melimelo 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte