Magazine Médias

France Inter : Raphaël Mezrahi déjà contesté par les auditeurs

Publié le 31 août 2010 par Ozap
Photo : Raphaël Mezrahi Raphaël Mezrahi Crédits : Guillaume GAFFIOT / VISUAL Press Agency - Agrandir P hilippe Val n'avait pas tort : l'humour a vraiment disparu de la grille de France Inter. Du moins à en croire les commentaires acides des Internautes depuis la diffusion, hier, de la la première chronique de Raphaël Mezrahi, censé incarner la nouvelle tranche humour de la station publique.
Bon camarade, Patrick Cohen, anchorman de a tranche, s'était gaussé ostensiblement à l'antenne lors de la première à 8h50. Sur Twitter et Facebook, on a visiblement pas le même humour. Florilège : « Merci Mezrahi : tu me sors du lit et je profite de ta chronique pour aller aux toilettes » ; « P'tain mais Raphaël Mezrahi est super pas drôle ! » ; « En même temps, il n'a jamais fait autre chose ce Mezrahi. A part être sinistrement nul » ; « Ce matin, la chronique de Raphaël Mezrahi sur France Inter est pire que celle d'hier ».
Ce matin donc, après une rapide auto-promo de sa série en cours de tournage avec François Morel, il s'entretenait avec sa vieille "copine" Mauricette pour évoquer ensemble de la rentrée littéraire. « Y'en a des bons, y'en a des mauvais (...) Moi je vais lire le livre de Jeannie Longo. Amélie Nothomb ? Je ne connais pas ». A vous de juger - chronique disponible en écoute à la fin de cet article. On est bien loin de la Guillon touch, qui aurait peut-être profité de son temps d'antenne ce matin pour dézinguer les ministres d'ouverture du gouvernement qui se sont récemment exprimés sur la politique du gouvernement à l'égard des Roms.

Bad Buzz

L'annonce de son arrivée sur France Inter en a surpris plus d'un, son CV n'étant pas dans la droite ligne des standards de la station publique. Connu pour ses interviews improbables, il a été formé à l'école Ruquier, Patrick Sébastien ou encore Michel Drucker. Comédien, il a participé à de nombreux films et pièces de théâtre. Bug technique ou oubli volontaire, sur le site internet de France Inter, aucune trace de la chronique de l'humoriste. La page de "RaphaELLE Mezrahi" (sic) reste désespérément blanche.
Guillon et Porte, virés de la tranche en juin dernier, crispaient les dirigeants d'Inter. Mezzhari laisse pantoi les auditeurs, lui assurant pour l'heure un "bad buzz" sur la toile. Quel est le meilleur calcul pour France Inter ? Réponse dans quelques semaines à l'occasion des premiers sondages de la saison.
Si vous avez raté Raphaël Mezrahi, réécoutez ses chroniques et donnez votre avis :

logo twitter Suivez l'actualité en direct avec Ozap sur

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ozap 10102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines