Magazine Insolite

Des robots pour aider les bébés...

Publié le 25 décembre 2007 par Chantal Doumont

DragonmobilityDes robots pour aider les bébés infirmes...

Faire se déplacer des nourrissons de six mois infirmes: tel est le défi singulier relevé par des chercheurs de l'université du Delaware (nord-est des Etats-Unis) qui se servent de robots pour aider ces enfants à découvrir le monde. 

A l'aide d'un drôle de machine, sorte de croisement entre un pare-choc de voiture et un engin robotisé, Aniya Harris, bébé de six mois normalement développé, se déplace avec plaisir en poussant la manette de son petit véhicule. 

"Je pense qu'elle s'imagine que la manette veut dire 'vas-y'", commente Cole Galloway, professeur de thérapie physique, qui dirige le laboratoire de comportement moteur de l'enfant. 

Lui et d'autres chercheurs estiment que le robot, surnommé UD1, est la promesse de nouveaux horizons pour les enfants infirmes, en particulier pour ceux qui souffrent de problèmes orthopédiques ou de myopathie. Les robots à roulettes peuvent les aider à bouger et à explorer le monde autour d'eux. Une affirmation qui est loin de faire l'unanimité, ces robots étant, selon certaines études, mauvais pour leur développement. 

Des chercheurs britanniques travaillent depuis des années sur les problèmes de motricité assistée pour les enfants. Dans ce domaine toutefois, poursuit le Pr Galloway, les idées reçues sont nombreuses. Pour des problèmes de sécurité, les enfants ne seraient prêts qu'à partir de quatre ou cinq ans. Ils seraient perdants au vu du lien important et précoce qui se tisse entre leur développement en général et leurs facultés motrices. 

"Dès que vous essayez de prendre quelque chose, dès que vous marchez, vos fonctions cognitives explosent", explique Cole Galloway. 

Sunil Agrawal, professeur de génie mécanique à l'université du Delaware, travaille depuis des années sur ces robots à roulettes, munis de capteurs sonores qui permettent d'éviter les obstacles. Avec un ordinateur et la technologie sans fil, les chercheurs arrivent à mesurer la fréquence et la durée d'utilisation de la manette par un enfant, l'emplacement, la distance parcourue par le véhicule et la quantité de temps passé à "conduire". 

Les Prs Galloway et Agrawal reconnaissent que leurs travaux n'en sont encore qu'à leurs débuts et que les parents ne devraient pas s'attendre à trouver ce genre de robots dans le commerce très prochainement. Ils espèrent trouver des subventions pour continuer leurs recherches et développer une deuxième génération de ces appareils. 

A l'heure actuelle, quelques engins du même genre sont déjà disponibles, notamment en Angleterre, où les principaux producteurs dont l'Institut d'ingénierie médicale de Bath et la firme Dragonmobility.

Par Randall Chase


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chantal Doumont 719 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine