Magazine

Défendre les profs et les inspecteurs

Publié le 05 septembre 2010 par Cetaitdemainorg

Peter Gumbel, journaliste anglais, publie chez Grasset On achève bien les écoliers. L'auteur compare notre système scolaire à une vaste prison où le lavage de cerveau serait la règle d'or. En libéral convaincu, Peter Gumbel est en revanche fasciné par le modèle américain. Quand on sait qu'un Yankee sur deux ignore que la Terre tourne autour du soleil, cette admiration est bien suspecte.

Alors que j'ai pu, ici même, avoir la dent dure au sujet de notre machinerie éducationnelle, les propos sans nuances du journaliste me conduisent à défendre les profs et les inspecteurs. Oui, vous avez bien lu, les inspecteurs. Les profs ne sont plus depuis longtemps ces adjudants hurleurs que dénonce Gumbel en faisant un parallèle avec le film Full Metal Jacket où l'instructeur accable d'injures les jeunes recrues. Les inspecteurs ne sont pas davantage " ce deus ex machina qui détermine toutes les actions, regarde par-dessus l'épaule des professeurs et fond ensuite sur eux, en intervenant quand bon lui semble".

Le titre même du livre, une pensée pour Horace Mac Coy et son On achève bien les chevaux, annonce de toute façon la couleur. Une couleur rouge et noir. Une couleur de sang et de mort. Notre école connaît certes d'innombrables difficultés, d'autant que les libéraux cherchent à l'appauvrir, mais au jour le jour, les profs montent au front pour la sauver ainsi, je le redis, qu'une majorité d'inspecteurs, tout au moins ceux qui sont en contact direct avec les enseignants.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cetaitdemainorg 47 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte