Magazine Politique

Vrac x 5

Publié le 05 septembre 2010 par Karedig @Karedig_GA
 
VRAC X 5
 
I. Francocentrisme
Je m'étonne de la relative indifférence des médias français face à la crise politique et institutionnelle belge. On en fait des tartines pour savoir si Copé arrivera à faire barrage à Fillon pour prendre la direction de l'UMP quand le navire aura coulé, mais concernant un pays frontalier et partenaire européen qui n'arrive pas à avoir de gouvernement depuis trois mois on s'en contrefiche, qu'ils se débrouillent ! La montée du populisme aux Pays-Bas, autre pays frontalier de la France (1), devrait aussi nous inquiéter... D'une manière générale nous nous intéressons assez peu à l'actualité de nos voisins (et des autres en général). On connait les frasques de Berlusconi mais on ne sait pas qui est Doris Leuthard.
II. Septembre
Il y a longtemps, alors que mon activité professionnelle n'était pas liée à l'actualité sociale, je prenais mes vacances en septembre. Je restais à Paris au cœur de l'été, un Paris déserté et ralenti que je trouvais amusant. Puis en septembre quand tout le monde rentrait bronzé et soucieux de la reprise, je savourais la victoire de ma patience pour m'enfuir à mon tour. Désormais je fais comme tout le monde, je déserte Paris en juillet-août et je grimace en septembre. C* et N* qui n'ont pas ces contraintes, me narguent et m'envoient un texto de Crête pour accabler ma reprise du travail.
III. Vol d'ennui
Brel chantait "que c'est triste Orly le dimanche", mais il ne connaissait pas Roissy le samedi. Je suis allé à l'aéroport pour passer un moment avec ma nièce qui s'envolait pour le Nouveau Monde. Drôle d'endroit pour une rencontre. Tout le monde part au loin et s'agite tandis que moi, pour une fois, je ne tire nulle valise et je ne vais nulle part. J'aurais bien envie pourtant, sur un coup de folie, de forcer une barrière et de partir au loin, au hasard. Un agent s'ennuie derrière un comptoir désert qui annonce un vol pour Amman, une de mes destinations rêvées. Mais je suis là pour tenir compagnie à ma nièce dans sa longue attente de transit. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me demande de venir la voir avant son envol. Moi qui ne suis pas très famille et qui peine à entretenir une conversation avec une jeune fille post-pubère, je suis étonné de l'intérêt maintes fois répété qu'elle me porte ; à moins qu'elle ne partage avec moi une orientation intime non encore annoncée, qui sait ?
IV. Relativité
Une petite réflexion ramenée d'un passage à Marseille cet été et que je livre à votre sagacité. Le niveau zéro de la mer a été établi en France au marégraphe de Marseille en 1897 après 13 ans de relevés. Un rivet y symbolise ce point zéro, mais depuis un siècle le niveau de la Méditerranée étant monté, elle se trouve aujourd'hui à 11 centimètres au-dessus du "niveau de la mer". Amusant. L'altitude zéro est mesurée différemment dans chaque pays, nos voisins belges (pour faire suite au point 1 de ce post), si j'en crois Wikipédia, l'ont mesuré à Ostende en 1947, ce qui veut dire qu'un point frontalier n'est pas forcément à la même altitude selon qu'on le regarde d'un côté ou de l'autre de la frontière. La vérité est dans le relatif.
V. Homme à femmes
Je ne savais pas que la série télévisée Les Tudors (2) en était rendue à la saison 4. J'ai du retard. Voilà qui provoque chez moi une saine émulation (3).
 

(1) Oui, c'est un peu tiré par les cheveux, mais en quelque sorte la France et les Pays-Bas partagent une frontière commune aux Antilles dans la partition de l'ile de Saint Martin.
(2) Les noms propres prennent la marque du pluriel lorsqu'ils concernent un famille illustre, ainsi on dit les Tudors mais les Sarkozy.
(3) Vous croyez qu'Hadopi va comprendre cette grosse allusion ?


 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Karedig 11 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines