Magazine Médias

LOST : review des épisodes 1.07 "The Moth" et 1.08 "Confidence Man"

Publié le 05 septembre 2010 par Hellknight @HellKNIGHT2010

1.07 : The Moth
Sc : Jennifer Johnson, Paul Dini. R : Jack Bender.
Charlie.
Charlie, sur l'Île, souffre du manque de drogue. Locke l'invite à faire un tour. Mais c'était pour qu'il serve d'appât afin d'attraper un sanglier. Charlie souhaite alors récupérer de la drogue, souffrant trop du manque. Sur la plage, Jack est venu récupérer quelques affaires, et tente une dernière fois de convaincre Kate de les accompagner. En vain. La discussion est finalement interrompue par Sawyer. Sur la plage, toujours, Sayid a un nouveau plan afin de localiser la source du signal audio, mettant à contribution Kate et Boone. Kate confronte Sawyer, afin d'obtenir de sa part une batterie d'ordinateur, si jamais il en a récupéré une. Sawyer accède à sa requête. Au campement près des grottes, Charlie cherche s'il peut trouver éventuellement des drogues, et manque d'être découvert par Jack. Lorsqu'une nouvelle discussion a lieu entre les deux hommes, Charlie n'acceptant guère la façon dont Jack le traite, un éboulement se produit : Jack se retrouve coincé. Charlie part alors chercher des secours sur la plage. Michael, Walt et Boone arrivent dans les grottes, prêts à aider. Grâce à son talent d'architecte, Michael se révèle d'une aide précieuse. Pendant ce temps, Sawyer part rejoindre Kate et Sayid de la situation. Mais devant l'attitude de Kate à son égard, il choisit de ne rien dire. Charlie part ensuite chercher l'aide de Locke, occupé à préparer le sanglier. Le chasseur tente alors d'inculquer une leçon de vie, le comparant à un papillon de nuit en mue. Charlie revient alors sur les survivants réunis pour sauver Jack, afin de se proposer pour se glisser jusqu' à lui.

Pendant ce temps, Sawyer tente d'en savoir plus sur Kate, de comprendre sa relation avec Jack. Par inadvertance, Sawyer lui apprend alors la situation de Jack. Kate se précipite pour aller sauver celui qu'elle aime. Pendant ce temps, Charlie a rejoint Jack, mais le passage s'est refermé derrière lui. Il remet l'épaule de Jack en place, qui lui parle ensuite de son état. Puis tous deux parviennent à se libérer, et Jack prend soin de Charlie. 
Flash-backs (Charlie) :  Charlie se revoit confesser ses péchés auprès d'un prêtre. Celui-ci insiste alors sur la notion de choix. Puis discuter avec son frère Liam, Car il a besoin de l'aide de son frère Charlie pour le groupe Driveshaft, de son talent pour écrire des chansons, alors que Charlie est près d'arrêter. Puis Charlie se revoit sur scène avec le groupe, dépité lorsque son frère lui "vole" le refrain qu'il devait chanter. Devant l'attitude de son frère, accro à la drogue, aux filles faciles, Charlie souhaite arrêter la tournée et le groupe. Mais son frère lui fait comprendre que le groupe peut se passer de lui. C'est ce qui poussera Charlie à se droguer... Quelques années plus tard, Charlie rend visite à son frère, apparemment réconcilié avec lui. Cette fois, la discussion s'inverse : c'est Charlie qui demande à Liam de revenir, afin de faire exister le groupe Driveshaft. Mais Liam a complètement changé, ne se drogue plus, et à fondé une famille. A la différence de Charlie...
Emilie de Ravin n'apparaît pas dans cet épisode.
Continuité :  Jin a encore la moitié de la menotte attachée à son poignet.
Mon avis :
  Comme on pouvait s'y attendre, c'est cette fois au tour de Charlie, le rockeur cockaïnomane, d'avoir un épisode lui étant dédié. Si mes souvenirs sont bons, à l'époque, les épisodes centrés sur Charlie étaient loin d'être les préférés des spectateurs suivant la série. Il faut dire qu'un rockeur drogué, c'est loin d'être original, surtout si les flash-backs alignent les nombreux clichés comme des perles. Ce qui se passe sur l'Île est plus intéressant, surtout que l'on suit plusieurs intrigues et groupes durant l' épisode. Charlie apparaît comme un personnage particulièrement tragique. A l'image de Locke, Charlie a l'occasion de devenir enfin quelqu'un sur l'Île. Un épisode à la symbolique très forte, finalement, abondant en jeux de miroirs, qui offre une fois de plus une réflexion sur la vie. Côté mystères de l'Île, cette partie est temporairement laissée de côté, pour laisser la place aux drames humains qui se jouent. La fin de l'épisode est encore une fois très belle...

1.08 : Confidence Man
Sc : Damon Lindelof. R : Tucker Gates.
James "Sawyer" Ford.
Sur l'Île, Sawyer découvre Boone en train de fouiller dans ses affaires. Aux grottes, Jack soigne Sayid, assomé. Sur la plage, Charlie tente de convaincre Claire de déménager pour les grottes, en vain. Après avoir été passé à tabac, Boone, qui souhaitait récupérer l'inhalateur de Shannon, est amené par sa soeur chez Jack. Celui-ci, après s'être occupé de Boone, confronte Sawyer, prêt à en découdre. Mais il renonce quand Kate intervient. Celle-ci propose de régler le problème elle-même : elle va trouver Sawyer, et lui demande ce qu'il veut. Celui-ci souhaite qu'elle l'embrasse. Kate lui apprend alors qu' elle est au courant pour la lettre que Sawyer garde farouchement. Cela met Sawyer en rage. Il l'invite à lire la lettre. Une lettre adressée à M. Sawyer, apparemment écrité par un jeune garçon, dont les parents ont été tués. Sayid mène l'enquête pour trouver qui l'a assomé, et confronte Locke. Celui-ci oriente les soupçons de Sayid sur Sawyer. Devant les problèmes de Shannon, Jack perd son sang froid et tabasse Sawyer, presque réjoui de voir le médecin craquer ainsi. Puis Jack aide Shannon à se calmer. Sayid, qui a assité à la scène, convainc Jack de le laisser seul avec Sawyer, afin de le parler. Sawyer, qui a commencé à être torturé, accepte de ne parler qu'à Kate. Celle-ci accepte, et laisse Sawyer l'embrasser. Mais ce n'est pas lui qui a les fameux médicaments. Une bagarre s'ensuit entre Sayid, persuadé que Sawyer ment, et le bad boy, à l'issue de laquelle celui-ci est blessé. Alors que Jack s'échigne à sauver Sawyer, celui-ci le provoque encore. Sawyer, qui se remet de sa blessure, raconte alors une partie de son passé à Kate. Comment sa mère fut victime d'un homme nommé Sawyer, qu'il devint lui-même. Sun, par ses connaissances en herboristerie, parvient à soigner Shannon...

Flash-backs (James "Sawyer" Ford) :
Sawyer se revoit ayant fait craquer une belle jeune femme, Jessica, au lit avec elle. Puis ouvrir une mallette pleine de billets devant elle. Il lui explique que cet argent doit être réinvesti, afin d'être doublé. La jeune femme suggère de convaincre son mari de lui apporter la somme d'argent manquante nécessaire à l'investissement. Mais ce n'était qu'une arnaque destinée à piéger le couple. Mais lorsqu'il aperçoit le garçon du couple, Sawyer craque et met fin à son arnaque.

La Guest-star de l' épisode :  Michael DeLuise est le frère de Peter DeLuise, qui a écrit, et dirigé plusieurs épisodes de  Stargate SG-1, et de David DeLuise, qui est apparu dans ladite série en tant que Pete Shanahan. Ils sont les fils de Dom DeLuise.
Premier baiser à l' écran entre deux naufragés. Kate embrasse Sawyer dans le but de savoir où est le médicament de Shannon.
Guide Musical :  La chanson jouée à la fin de l' épisode (lorsque Sayid part pour explorer l’Île) est  "I Shall Not Walk Alone", par The Blind Boys of Alabama.
Continuité :  A la fin de l' ép., Sayid quitte les deux groupes pour explorer l' Île seul.
Continuité :  Charlie convainc Claire de quitter la plage pour rejoindre les grottes.
Mon avis :
  Au tour de Sawyer de passer l'épreuve des flash-backs. Encore une fois, ces flash-backs sont loin d'être passionnants, mais nécessaires pour le comprendre. Ce qui se passe sur l'Île est plus intéressant, avec des scènes entre Charlie et Claire très touchantes. Claire / Emilie de Ravin est mignonne tout plein, comme à son habitude. Le reste est plus sombre, avec une réflexion sur la torture, utilisée comme moyen de faire parler, comme dans  24. Un épisode finalement très riche, dans lequel se déroulent plusieurs événements.

Le triangle amoureux dans lequel il est imbriqué, sur lequel repose en partie l'épisode, manque singulièrement d'originalité. Mais il semble que ce soit un passage obligé, surtout dans une série d'Abrams.
Mon (second) avis :  Exceptionnellement, je reviens sur cet épisode après avoir laissé décanter un peu. Je dois dire que ce genre de traitement à tendance à m'agacer, parce qu'il est calibré pour plaire à un certain public. Le but est de prendre un bad boy, le présenter comme un salopard, mais curieusement, la belle de la série s'intéresse à lui, avec un mélange d'attirance et de répulsion, d'intérêt et de dégoût. Sentiments que l'on veut amener le spectateur / la spectatrice à avoir aussi ? Du coup, on découvre que sous ses airs qu'il se donne, Sawyer n'est pas aussi pourri qu'il veut bien le dire, et est capable d'avoir un coeur. Personnellement, beurk, je suis un peu lassé du processus, lié pourtant au genre, mais vu trop souvent, comme dans les animés japonais ou dans  The Vampire Diaries.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hellknight 118 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte