Magazine Football

Les gaules de Rooney font la Une

Publié le 06 septembre 2010 par Dlem

wayne_rooney_scandalC'est le nouveau scandale en Angleterre, et très franchement, on aurait préféré qu'il concerne un autre joueur, un autre club, que ce soit encore un bleu de Chelsea qui soit allé tremper son biscuit où il ne fallait pas... Malheureusement, le joueur visé par les tabloïds anglais depuis ce week-end n'est autre que notre talisman, notre plus grande star, Wayne Rooney. Selon News of the World et le Sunday Mirror, le meilleur joueur de la Premier League aurait eu des rapports tarifés avec une certaine Jennifer Thompson, et ce pendant que son épouse Coleen était enceinte de son premier rejeton, Kai. Ces informations sont évidemment à prendre avec des pincettes, mais partant du principe qu'il n'y a pas de fumée sans feu, on peut déjà craindre des conséquences plus ou moins graves pour Rooney et se poser des questions sur un joueur qui, s'il a le droit de gérer sa vie privée comme il le souhaite, représente un exemple pour des milliers de jeunes et moins jeunes, que ce soit sur un terrain de foot ou dans la vie de tous les jours...

Wayne n'a pas encore réagi à ces accusations et chaque heure passée sans un commentaire de sa part est comme un aveu supplémentaire de ses supposées multiples tromperies. Bien sûr, cette fille de joie a pu inventer cette histoire pour se faire un peu (beaucoup) de blé, mais elle aurait pu continuer à s'en faire beaucoup (1500 euros la passe, décisive ou non) en se taisant, si ce qu'elle raconte est vrai, sans oublier que la prostitution est prohibée en Angleterre, ses aveux pourraient lui coûter cher. Par contre, si ces journaux à scandales ont pris la décision de publier ces histoires, c'est qu'ils ont des preuves à l'appui, sans quoi le retour de bâton risque d'être très douloureux pour ces rédactions qui s'attaquent là à la vie privée de Shrek, qui n'hésitera pas à lâcher sur ces vautours une armée d'avocats très compétents. Dans les cas précédents d'adultères commis par des joueurs anglais (Terry, Crouch...), des images, des textos, témoignaient de leur véracité. Ici, ce n'est pas encore le cas, seule la parole de cette Jennifer compte, une langue de pute, donc... Mais on sait également que notre attaquant a déjà eu recours, très jeune, à de tels services, notamment de la part d'une péripatéticienne d'un âge plutôt avancé.

Rooney_Kai_and_Coleen
Quelles seraient les conséquences d'un Rooneygate ? Ce pourrait être pour sa femme la goutte d'eau qui fait déborder un vase déjà bien rempli de rumeurs salaces, mettant fin au mariage des deux amis d'enfance et séparant Wayne de sa famille, si importante à son équilibre. Il pourrait se faire huer dans tous les stades anglais, comme l'a été John Terry. Il pourrait être sanctionné par l'équipe nationale et par son club, dont le manager a toujours souligné les valeurs humaines, le devoir d'exemple de chacun de ses membres. Il pourrait chercher un transfert à l'étranger pour fuir les insultes et les paparazzis. Il pourrait être abandonné par ses nombreux sponsors. Mais surtout, il pourrait logiquement être marqué par cette histoire au point d'en perdre son football et ses goals, et donc léser son club, notre club, qui compte tant sur lui dans sa quête de trophées. Et c'est bien là que le bas blesse.

Que Rooney se tape une prostituée, c'est sa vie. Après tout, il n'a pas culbuté la femme d'un coéquipier. Des gens qui s'offrent du sexe payant, y'en a plein. Des footballeurs, certainement beaucoup. Des cons qui trompent leur femme, aussi. Et quand celle-ci est enceinte, également, malheureusement. Wayne peut être la victime du système, de sa bêtise ou de sa jeunesse, notre amour pour ses exploits et sa personnalité sur le terrain nous pousserait à lui chercher mille excuses pour expliquer l'impardonnable. Mais nous étions nombreux à blâmer les Ashley Cole et John Terry l'an dernier, Roon ne vaudrait malheureusement pas mieux, sur ce coup, et c'est ce qui ferait mal par dessus tout. Que notre dieu du stade soit humain, faible, inconscient. Qu'il ternisse l'image de Manchester United, qu'il salisse sa propre légende. Cette nouvelle affaire occupera les médias quelques mois, puis on l'oubliera, Wayne mettra des buts à la pelle et on le vénérera comme avant, mais, personnellement, j'aurai un peu moins de respect pour ce bonhomme que j'aurais préféré savoir moins susceptible de tirer sans réfléchir dans la vie privée que dans un grand rectangle. L'idéalisation puérile d'un de mes héros contemporains en prendrait un sérieux coup, sans mauvais jeu de mots.

Si tout cela s'avère bien réel, United va devoir gérer ce scandale comme Chelsea a pu le faire, en se concentrant sur le football et rien que sur le football. Ferguson devra jouer de toute sa psychologie, de son autorité et de sa pédagogie pour protéger son poulain tout en lui faisant comprendre que ses actes méritent des conséquences adéquates. Des problèmes dont on se serait volontiers passé, en somme. Plus que jamais, notre succès dépend de ce joueur extraordinaire, mais tristement humain. Tout cela, je le répète, n'en est encore qu'au stade de la rumeur, née de la soif d'argent de torchons anglais sachant combien ce genre d'histoire passionne son lectorat. Wayne est actuellement avec la sélection anglaise et va visiblement jouer contre la Suisse. Quel homme resterait au boulot alors qu'on écrit les pires saloperies sur lui ? Quel homme ne prendrait pas le premier avion pour aller voir sa femme et son enfant afin de recoller les morceaux ? A moins qu'il n'y ait rien à recoller... C'est ce qu'il nous reste à espérer. Quoi qu'il arrive, nous prouverons que le United de Manchester n'est pas qu'un nom.

A suivre.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dlem 1447 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines