Magazine En France

L’histoire insolite : quand Bonaparte se prenait pour un farceur…

Par Curiocites

Notre empereur a eu certes une réputation d’homme autoritaire mais il usait bien de sa malice notamment auprès des parisiens !

Bonaparte a beaucoup aimé fréquenter le Palais-Royal, un des seuls endroits où on pouvait croiser « un prêtre, un voleur ou une prostituée », et le Jardin et Palais des Tuileries.

L’histoire insolite : quand Bonaparte se prenait pour un farceur…

Au Palais-Royal, il y perdit sa virginité dans les arcades (c’est consigné dans son journal), devenus des bordels et autres lieux d’animation très intense. Ces arcades furent construites en 1785 par le duc de Chartre futur Philippe-Egalité qui louait pour éponger ses dettes.

Mais le plus incongru fut son attitude aux Tuileries. Bourienne raconte dans ses mémoires qu’il l’accompagnait le soir vêtu d’une redingote grise pour paraître discret. Il interpellait les passants ou les commerçants en leur disant « Et bien, monsieur ! Quoi de nouveau ? Que dit-on de ce farceur de Bonaparte ? « …stratagème malicieux pour connaître sa réputation.

Le jour où il fut le plus heureux, c’est lorsqu’on lui demanda de déguerpir à cause du ton irrévérencieux qu’il avait employé à l’égard du premier consul, c’est-à-dire lui-même !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Curiocites 556 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte