Magazine Asie

Ru, Kim Thuy

Par Unefilleenchine

Ru, Kim Thuy

Nguyen An Tinh a presque le même nom que sa mère, mais a connu la misère plus tôt. Elle n’a que dix ans quand elle s’enfuie de Saigon par les premiers boat people pour gagner un camp de réfugiés en Malaisie, puis un canada prometteur. Les hymnes communistes ont remplacé les fastes de son pays natal, la cabane de fortune son ancienne demeure luxueuse, et les leçons de courage et de partage de sa mère trouvent désormais tout leur sens.
Au delà du témoignage, Ru est d’abord un livre magnifiquement écrit. Nguyen An Tinh nous promène dans ses souvenirs à coup de paragraphes très courts et parfaitement enchaînés. Sa fuite et son exil, mais aussi l’apprentissage d’une nouvelle vie et les difficultés d’être la maman d’un enfant différent des autres. Le roman est publié aux éditions Liana Levi, comme « Mal de Pierres« , que nous avons toutes aimé ; une maison d’édition à suivre donc.
Extrait, à propos de l’un des réfugiés du camp qui s’est improvisé professeur d’anglais : « Sans son visage, nous aurions certainement perdu le désir de tendre la main pour rattraper nos rêves. »

Sinon j’ai beaucoup ri pendant les vacances avec « Le Mec de la tombe d’à côté » de Katarina Mazetti, l’histoire d’un couple peu assorti à la sauce « L’amour est dans le pré », frissonné avec « La princesse des glaces » de Camilla Lackberg, et apprécié « Les invités » de Pierre Assouline, mondanités à la parisienne transposables dans n’importe quelle communauté française à l’étranger.
Autant de livres que je vous recommande donc !

Et vous, quels sont vos conseils lecture pour cette rentrée ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Unefilleenchine 832 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte