Magazine Société

Amalgame homophobe

Publié le 13 septembre 2010 par D.ieu Nous Aime...
Drapeau Ouganda.jpgEn Ouganda, le ministre de l'Éthique et de l'Intégrité est à l'origine d'un projet de loi contre la pornographie qu'il lie à l'existence d'homosexuel(le)s dans son pays.
James Nsaba Buturo, ministre ougandais de l'Éthique 1.jpg
D'après le journal Daily Monitor, le Docteur James Nsaba Buturo a déclaré le 8 septembre 2010, dans la capitale Kampala, " (La pornographie) est néfaste et rend l'esprit réceptif à d'autres vices, comme l'homosexualité".
En conséquence, il a préparé un projet de loi renforçant la législation actuelle.
Ce projet de loi qui pourrait être déposé sur la table des parlementaires très rapidement, dès cette semaine.
Selon le texte, la production, la diffusion, la possession ou la vente de matériel pornographique sera passible d'une amende très lourde ou/et de dix ans de prison.
Le Docteur James Nsaba Buturo, déjà connu pour ses prises de positions homophobes, n'a pas précisé comment la pornographie peut rendre gay ou lesbienne?
National Resistance Movement, parti en Ouganda.jpgEn revanche, il a laissé entendre qu'il n'avait pas aimé que les homosexuel(le)s célèbrent sa défaite lors des primaires de son parti, le National Resistance Movement, au pouvoir, dans sa circonscription du Bufumbira East.
Sa défaite sera lourde de conséquence, puisqu'il ne pourra pas déposer sa candidature pour être député lors des élections présidentielle et parlementaire de février 2011.
Il pourrait même perdre son poste de ministre si le prochain président décide de ne pas le retenir parmi les neuf ministres qu'il peut nommer sans qu'ils soient députés.
Uganda Gay Rights.jpgHomophobie 6a.jpg
Pour les gays et lesbiennes ougandais, cette possibilité de voir le Docteur James Nsaba Buturo ne plus avoir de responsabilités politiques influentes est en effet une grande victoire contre l'homophobie.
Suite à la satisfaction des gays et des lesbiennes après sa défaite électorale, il a expliqué, selon les propos rapportés par le journal The Uganda Eye, "Je suis désolé pour les communautés gay d'Ouganda qui pensent que ma défaite marque la fin de notre guerre contre l'homosexualité et la pornographie. Je suis toujours là. Notre nation a une culture décente et des valeurs morales, c'est la position de notre gouvernement et nous n'allons pas nous en écarter ne serait-ce que d'un pouce".
Anti-gay en Ouganda 1.jpgLe Docteur James Nsaba Buturo assume son homophobie et la politique de persécution des gays et des lesbiennes en Ouganda.
Souhaitons que ce nouveau projet de loi anti-gay provoque la même mobilisation que la loi anti-gay, l'anti-gay bill, qui prévoyait la peine de mort pour certains cas d'"homosexualité aggravée".
Quoi qu'il en soit, si l'on n'entend plus parler de ce texte du député David Bahati, dont le Président ougandais Yoweri Museveni s'est distancé, la mobilisation internationale continue.
Mark Leno, sénateur démocrate américain.jpgEquality California.jpg
Aux États-Unis, le sénat californien vient d'adopter une résolution du sénateur démocrate Mark Leno, soutenue par l'organisation LGBT Equality California, qui condamne l'anti-gay bill et les groupes, notamment religieux, qui "exportent" l'homophobie.
La résolution, à caractère non-contraignant, exhorte plus largement le département d'État américain à accentuer ses efforts pour la décriminalisation de l'homosexualité partout dans le monde.
Seigneur, protège-nous des homophobes.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


D.ieu Nous Aime... 72 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine