Magazine

Le temps des tentes

Publié le 18 décembre 2007 par Caroline

L'hôte de la France, la semaine dernière, avait choisi de séjourner sous une tente bédouine dans la cour de l'Hôtel Marigny, par goût des traditions de son pays ou simplement à cause d'une paranoïa aigüe, craignant que les murs, contrairement à la toile, puissent être truffés de micros-espions ? Puis, dans la même semaine on a vu fleurir de façon éphémère un autre type de tentes, le long des quais de Seine, près de Notre Dame de Paris. L'archevêque-cardinal (cumul des mandats!) Vingt-Trois s'est exprimé dans Le Parisien à ce propos. Elle est belle la charité chrétienne !
Depuis lundi et jusqu'à demain, le 19 décembre, Cousu Main et ma personne se trouvent avec d'autres éditeurs de Vaucluse sous un autre type de tente, devant la gare centrale d'Avignon. Hier, tout simplement, les bonbonnes de gaz ont gelé et le chauffage est tombé en panne. Chacun de nous, le temps de plier bagages devant les hostilités climatiques, avons pensé au martyre de ceux qui sont sans-logis actuellement, ceux qu'un Cardinal, une Ministre et le reste de la clique méprisent. Froidure ressentie dans nos corps. Mais nous n'avions pas en prime, le regard méprisant ou le non-regard de ceux qui passent devant vous et que ces fantomes de la rue doivent connaître.
Aujourd'hui, le chauffage a tenu la journée, chanceux que nous sommes. Ils en sera de même, espérons-le, demain mercredi. J'ai eu quelques visites de personnes que je ne connaissais que par blog interposés. Qu'elles en soient remerciées !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Caroline 722 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog