Magazine

En attendant le fennec, des boucs défient l'ennui.

Publié le 01 novembre 2007 par Caroline

Et le fennec ne revient pas. Depuis des jours, des semaines, le troupeau est condamné à l’attente. Rien ne bougera, tant que, au bout du chemin, le fin museau de l’animal ne se pointera pas. Il avait promis, juré, craché que son absence ne durerait pas plus d’un été. L’été est dépassé, l’automne bien entamé et le fennec n’est toujours pas de revenu.
Dans le troupeau, les chèvres semblent moins affectées par ce retard inexpliqué. Elles vaquent à leurs occupations comme si de rien n’était, surveillant d’un œil triste leurs petits qui gambadent comme des cabris qu’ils sont. Intrépide jeunesse !
Quant aux boucs, au début, ils jouaient aux cartes, à la belote pour tout dire. Mais, certains trichaient. Alors, ils ont décidé d’arrêter. Dix de der. Les boucs sont vraiment sans vergogne pour tricher dans de telles circonstances, mais le genre caprin est ainsi fait.
Puis, ils ont joué au scrabble. Il n’y a pas mieux qu’un jeu ennuyeux pour défier l’ennui. Mais, très vite quelques-uns ont abandonné la partie. Trop de K, de Y, X, W à caser. Les boucs n’aiment pas les mots compliqués. Pourtant, ce fut l’occasion pour certains d’abuser de leur parenté avec un lointain cousin, le yack. Ils composaient son nom dès que c’était possible. Là encore, les boucs ont fait preuve de peu de vergogne en utilisant des liens familiaux qu’en des temps moins ennuyeux, ils avaient ignorés somptueusement. Ils les ravivaient pour les besoins du jeu, uniquement. Mais, en fait, ça ne leur rapportait pas tant que ça quand, par malchance, le mot ne comptait pas triple. Alors, le scrabble les lassa.
Il est probable que le fennec ne reviendra jamais. Mais, les boucs ne veulent pas s’y résigner. Ils sont comme ça, entêtés. À présent, l’un d’entre eux initie ses compagnons aux règles du Monopoly, un moyen comme un autre d’attendre le fennec. Ils se mettent à rêver à la rue de la Paix. Le jeu est prenant. Les simili-billets s’échangent avec passion. Les boucs oublieraient-ils le fennec ?
Illustrations : Miroir Fennec - PM (2007), Hella Jongerius.

Crète - Marie Auberger


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Caroline 722 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte