Magazine Politique

Villepin et Sarkozy au coude à coude à droite... 2012 c'est demain...

Publié le 14 septembre 2010 par Falconhill
Ca valait le coup de lire le Parisien aujourd'hui... D'après un sondage, Dominique de Villepin et Nicolas Sarkozy seraient les deux candidats préférés des Français, à égalité, pour représenter la droite en 2012...Villepin et Sarkozy au coude à coude à droite... 2012 c'est demain...Nous remarquons aussi la très bonne tenue de François Fillon, qui talonne. Et d'Alain Juppé, que j'aime beaucoup. D'une manière générale, ces trois personnes marquent le renouveau possible d'une droite républicaine et traditionnelle, dont je me sens très proche. Cela me réjouit.
Davantage que de cette droite bling bling sarkoberlusconobushiste que nous avons au pouvoir. Et dont, je trouve, Jean-François Copé est un digne successeur possible... Par charité chrétienne, je ne parlerai pas de Xavier Bertrand ou Christine Boutin...
Villepin et Sarkozy au coude à coude à droite... 2012 c'est demain...Je ne parlerais pas trop de Nicolas Dupont-Aignan, qui se prépare pour 2012. Dans la blogosphère gaulliste, certains le soutiennent. D'autres pensent qu'il se radicalise trop pour être crédible. En ce qui me concerne, je n'ai jamais caché ma sympathie pour le personnage, qui a des positions globales dont je me sens proche (Hadopi, la sécurité, le coté antidémocratique de l'Europe aujourd'hui). mais j'avoue que je suis peu en phase avec sa campagne pour faire sortir la France de l'Euro. Et je partage l'avis de Reversus : "En politique, les chevauchées solitaires ont rarement débouché sur des coups d’éclats".
Aujourd'hui, je crois que ceux à droite et au centre droit en ont marre de Sarkozy ont besoin d'une unité, et pas de quelques cavaliers solitaires, solidaires que de leur destin personnel. C'est mon avis aujourd'hui, il pourra changer demain...
Alors il reste un truc. Pourquoi Dominique de Villepin ne quitte-t'il pas l'UMP ? J'ai lu un article intéressant sur le Post aujourd'hui (de la part du blogueur postpolitique) : "Si Dominique de Villepin quitte l'UMP il fera un grave erreur et se retrouvera tôt ou tard dans la même position que Bayrou. En restant à l'UMP, Dominique de Villepin bénéficie des militants qui ne souhaitent pas avoir Sarkozy comme candidat en 2012. Si les militants choississent Sarkozy pour 2012, de Villepin ne pourrait certes ne pas bénéficier de la machine életoral UMP mais cela n'empêchera pas tout simplement d'avoir un bon réservoir d'électeur d'UMP". Rester à l'UMP pour capitaliser sur le ras le bol interne vis à vis de Sarkozy ? Pourquoi pas...
Il ajoute un point qui me titille, car je me sens visé : "L'électorat de droite n'est pas du tout le même que celui de gauche. L'électorat socialiste est parfaitement capable de voter à droite, par contre ce n'est pas le cas pour l'électorat de droite qui ira au pire au nouveau centre mais aura déja beaucoup plus de problème a voter pour le modem. Au pire c'est l'abstention mais là encore peu de chance puisque les électeurs de droite ne sont pas du tout comme ceux de gauche quoiqu'il arrive, ils votent, même si leur candidat et programme ne leur plait pas, ils voteront pour lui.". Ca donnera raison à mon copain Nicolas quand il me chambre.
Bon, au final quand même, j'en pense quoi de tout ça ? Une chaîne est lancée sur ma blogosphère : quels sont les 5 raisons pour lesquelles Sarkozy serabattu en 2012 ? Cela répond à Jean-François Kahn, qui avait exposé 5 raisons qui pourraient faire que Sarkozy pourrait être réélu en 2012. Et j'avais rappelé ce que le Point avait appelé "les 10 boulets du futur candidat Sarkozy". Pour 2012.
Aujourd'hui, nous sommes en 2010. 18 mois plus tôt. J'avais 15 ans quand, en 1993', nous devions avoir un combat entre Balladur et Jacques Delors pour succéder à François Mitterrand... Et je me souviens qu'en septembre 2005, si Ségolène Royal commençait tout juste à grandir politiquement, c'était Dominique de Villepin le héraut de la droite française...
On adore écrire, en ce moment, sur ce que sera la présidentielle 2012. Mais c'est vraiment pour s'amuser : personne ne sait rien. Sans doute est ce pour ça aussi que la politique est passionnante...
Nous ne commentons qu'un sondage de Septembre 2010... Qui valide entre autre le fait que Sarkozy s'est crée des adversaires dans son propre camp. Par arrogance, par suffisance, par manque d'écoute, par haine viscérale et incontrôlée (sacré Clearstream...) aussi....
Et que cela risque de lui couter bien cher : n'est ce pas ce qui a disqualifié Lionel Jospin en 2002 pour le second tour ?
Plus ça va, plus je me pose une question, bête... Nicolas Sarkozy sera t'il vraiment en mesure d'être candidat en 2012 ? J'attends de voir... Mais il parait que le pouvoir, quand on y goutte, on ne peut vraiment pas s'en passer...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Falconhill 1379 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines