Magazine Santé

Le lycopène

Publié le 14 septembre 2010 par Milko

 LL10_lycopene_de_tomate button
Le lycopène est une molécule qui appartient à la famille des caroténoïdes, dont fait partie le b-carotène. C'est le pigment qui donne la couleur rouge aux fruits. Il n'est pas un simple colorant, mais il est doté d'un excellent pouvoir antioxydant, combattant les radicaux libres et prévenant ainsi des maladies dégénératives. 

La principale source de lycopène est la tomate, mais on le retrouve également dans le pamplemousse rose, la goyave et la pastèque.

Plusieurs études récentes ont démontré l'existence d'un lien entre la consommation de tomates et de ses dérivés, et le moindre risque de contracter un cancer. Le Dr Omer Kucuck, professeur de médecine et d'oncologie à l'Institut Karmanos de recherche contre le cancer à Détroit a évalué l'effet du lycopène sur des patients atteints du cancer de la prostate. L'étude a prouvé qu'après supplémentation avec du lycopène, les tumeurs préexistantes ont diminué de volume. De même, il a été constaté que le taux de PSA, chez les bénéficiaires de ce traitement a diminué (le PSA, antigène spécifique de la prostate, est un marqueur biologique utilisé pour détecter le cancer de la prostate). Dans une autre étude, le Dr E. Giovanucci de l'école de Médecine de Harvard a mis en évidence le rôle du lycopène dans la protection de la prostate.

Cette étude - étalée sur 7 années et ayant porté sur 48 000 volontaires - a apporté la preuve que le  lycopène réduit de 21 à 34% le risque d'avoir un cancer de cette nature chez les hommes consommant au moins 10 fois par semaine des plats contenant de la tomate.

Une autre étude publiée dans le journal international de cancer, démontre que le lycopène semble protéger contre les cancers de la bouche, du larynx, de l'œsophage, de l'estomac, du colon et du rectum. Des chercheurs de l'université de l'Illinois ont observé que les femmes qui possèdent des taux élevés de lycopène dans le sang, sont 5 fois mieux protégées contre le cancer du col de l'utérus que celles ayant des taux bas.

Il est bien établi actuellement que le stress oxydatif joue un rôle important dans la genèse des pathologies telles que l'athérosclérose, le cancer, la cataracte et d'autres maladies dégénératives. Un environnement pollué ou irradié, augmente les espèces radicalaires dans notre organisme. L'efficacité des systèmes naturels de défense contre les radicaux libres diminue avec l'âge, et par conséquent, les personnes âgées, les fumeurs et les personnes exposées sont susceptibles de développer des maladies dégénératives.

En raison de sa structure chimique, le lycopène est l'anti-radicaux libres le plus efficace particulièrement contre les espèces radicalaires oxygénées. Les résultats récents indiquent qu'il joue un rôle important dans la protection antiradicalaire protégeant ainsi l'organisme contre les maladies dégénératives.
Le lycopène exerce son action en cédant ses électrons afin de neutraliser les radicaux libres avant même qu'ils n'atteignent leurs cibles.  (Source : Lycored )


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Milko 44787 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine