Magazine

Négociations, packages et liberté de visiter en indépendant

Publié le 14 septembre 2010 par Espritvagabond
Le matin de notre visite prévue à Volubilis, nous profitons d'un déjeuner inclus à l’hôtel. C'est fort pratique, vu le Ramadan, puisque les restaurant de Meknès sont fermés pendant le jour.
Selon les informations fournies à l'hôtel, nous pouvons prendre un tour pour une journée incluant la visite de la ville sacrée de Moulay Idriss et des ruines de Volubilis, ancienne cité romaine. L'affaire est plutôt chère, et prévoit deux heures à Volubilis. Outre le prix, c'est l'idée d'avoir un horaire fixe pour visiter le site qui ne me plaît pas. Quand à Moulay Idriss, toute sainte soit la ville, ce n'est pas un must en ce qui concerne ce voyageur-ci, alors c'est pas un drame si je ne la visite pas, même si les marocains adorent cette ville.
Nous décidons donc de nous rendre d'abord à Volubilis par nos propres moyens, de visiter les ruines, et d'improviser par la suite, le retour à Meknès ou la visite de Moulay Idriss.
Nous entreprenons donc en ville une négociation de grands taxis pour nous rendre dans l'ancienne cité romaine mais nous n'aboutissons à rien. On veut clairement nous escroquer, comme si nous étions les premiers touristes venus. Pfff. Nous nous préparons alors à partir en bus régional, puisqu'un autobus file vers Chefchaouen et peut nous arrêter à 500 m du site archéologique sur la route régionale. Alors que nous attendons l'autobus, un grand taxi s’arrête et nous embarque finalement après une très courte négociation. Nous payons un peu moins de la moitié de ce qui nous était demandé au stand officiel. Soupir, ici, car ce genre d'attitude est insultante et n'aide pas à apprécier l'expérience de visite. Il n'y a rien de plus achalant qu'un local qui vous prend pour un idiot et veut vous extirper trois fois le prix d'un service. Ici, les grands taxis du stand ont fini avec zéro de ma part.
Négociations, packages et liberté de visiter en indépendantLa visite de Volubilis s'avère absolument fascinante. Le site est beaucoup plus étendu ce que nous avions cru en lisant au sujet de cette visite. L'état de certains édifices est étonnant, et la conservation de certaines splendides mosaïques n'est pas sans rappeler Italica, visité un peu plus tôt cet été. Le forum, la basilique, le capitole et l’arc de triomphe sont vraiment impressionnants. Nous passons un peu plus de trois heures sur le site. Le visiter en deux heures aurait été possible, en évitant certains secteurs, en se dépêchant de passer un peu partout, sans profiter réellement de la beauté et du calme de l'endroit. Nous voyons d'ailleurs des visiteurs déambuler dans les avenues principales sans entrer entre les structures ni s'arrêter pour admirer les décorations encore visibles.
Négociations, packages et liberté de visiter en indépendantAprès notre visite, nous tentons une négociation rapide d'un taxi vers Moulay Idriss, mais devant les prix demandés pour les 3km séparant les deux sites, nous décidons de marcher; il fait un temps splendide, et la route est essentiellement en pente descendante jusqu'à l'entrée de la ville sacrée. Après cinq minutes de marche, un taxi passe et nous invite à monter pour une fraction du prix demandé à l'origine. Nous passons le reste de notre journée à explorer Moulay Idriss, puis partageons un grand taxi pour rentrer à Meknès.
L'ensemble du trajet (Meknès-Volubilis-Moulay Idriss-Meknès) nous aura coûté deux fois moins cher que le package offert par l'hôtel, et trente dirhams de moins que le seul tarif de l'aller-simple Meknès-Volubilis que les grands taxis voulaient nous charger lors de notre négociation pré-départ. Et nous aurons vu les deux sites, avec tout le temps que nous avons voulu y passer, sans aucune contrainte.
Pour le tour de l'hôtel, le prix est un peu normal; c'est offert pour les voyageurs qui ne peuvent ou ne veulent pas voyager en indépendant et préfèrent être pris par la main. Ceci a donc un prix. Pour les grands taxis officiels, par contre, ils ont agit en imbéciles et se sont ultimement privés de revenus supplémentaires,  en tentant de nous charger plus cher que le tarif régulier qu'ils chargent à leurs clients locaux pour les mêmes courses.
--
Note: Billets sur Volubilis et Moulay Idriss à venir.
Photos:
1. Vue générale du decumanus maximus, Volubilis.
2. Entrée du mausolée de Moulay Idriss (interdit aux non-musulmans).
--

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Espritvagabond 1750 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog