Magazine Politique

Boîte à lettres

Publié le 28 décembre 2007 par Alain Hubler

Après la suppression de 1150 bureaux de poste jugés peu rentables, après la transformation de ceux qui restent en bazars où les bonbons sont judicieusement placés à la hauteur des yeux des enfants, la Poste a pour objectif de supprimer environ 2000 boîtes aux lettres sur les 20000 que compte le pays.

Manifestement, la suppression de ces boîtes aux lettres a déjà commencé, en toute discrétion, notamment à Olten où des habitants sont montés aux barricades pour défendre leur boîte. Mais les porte-parole de la Poste essaient d’être rassurants: si la population n’est pas informée, les autorités locales sont consultées. Plus inquiétant, selon le géant jaune, les autorités des communes romandes seraient conciliantes, autrement dit, elles laisseraient faire.

Mais il y a un espoir car Richard Pfister, porte-parole de la Poste, a affirmé au gratuit 20 minutes que le nombre exact de boîtes qui disparaîtront n’est pas encore défini et qu’il dépendra de la réaction des communes concernées, Mieux, Nathalie Salamin, une autre porte-parole de la Poste, a assuré dans Le Matin de ce jour : «Si le maintien d’une boîte est exigé, nous obtempérons».

Le message est clair, si vous tenez à votre boîte, rassemblez-vous, unissez-vous, pétitionnez, manifestez au besoin. Bref exigez et la Poste obtempèrera !

Un dernier détail : la Poste a annoncé le 31 octobre dernier un bénéfice consolidé record de 699 millions pour les neuf premiers mois de l’année 2007. Ce montant permettrait d’allouer la coquette somme de 40000 francs par mois pour l’exploitation de chacune des deux mille boîtes jaunes en sursis. À ce tarif, je suis volontaire pour en prendre une en charge. Et je vous garantis que je la relèverai trois fois par jour, même si elle est vide !



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alain Hubler 199 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines