Magazine Sport

Football GF38 Portrait de Corentin Nicaise, capitaine des U17

Publié le 17 septembre 2010 par Gresports
Corentin Nicaise GF38
Maillot de Chelsea sur les épaules et supporter de l'Olympique de Marseille - plus particulièrement de Lucho -, Corentin Nicaise ressemble de prime abord à n'importe quel adolescent de 16 ans. Mais dès qu'on aborde la question du rythme de vie, les différences se font vite jour.
Corentin fait en effet partie de la vingtaine de pensionnaires du centre de formation du GF38. Entraînements quasi quotidiens mêlés à une vie scolaire légèrement adaptée, hygiène de vie irréprochable, éloignement du cocon familial et respect du règlement interne. « Des sacrifices ? Oui et non », tempère le jeune garçon. « C'est sûr que je n'ai pas la vie de n'importe quel garçon de mon âge. Je ne vais en cours qu'avec d'autres garçons du centre, quand on a une permission de sortie le week-end il faut être de retour pour 18 heures, les vacances sont en général raccourcies... Mais c'est un choix de vie ! Je l'ai voulu. Après, comme n'importe qui, on peut avoir des petits coups de moins bien de temps en temps mais on se soutient bien entre nous et on repart de l'avant. »
Nicaise n'a pourtant pas choisi la facilité. Repéré et recruté par Grenoble alors qu'il évolue en benjamin à Bourgoin – et qu'il n'a donc pas encore l'âge pour habiter au centre – il doit faire plusieurs aller-retour en semaine pour suivre les entraînements de sa nouvelle équipe. « Mes parents ont dû aménager leurs horaires de travail pour pouvoir m'accompagner. Ils ont de toute façon toujours respecté et soutenu mes choix, sans spécialement chercher à trop me pousser non plus. »
Il faut dire que la carotte – le « professionnalisme » - est motivante. « Ce serait mentir de dire que l'on y pense pas tous un peu à partir du moment où l'on est au centre » avoue-t-il. « Mais on sait aussi pertinemment que le chemin est long et qu'il y a peu d'élus. Maintenant, quand on voit le parcours d'Atila (Turan», c'est une source de motivation supplémentaire. Je partage également ma chambre avec Florian Thauvin avec qui je jouais en U17 l'an passé et qui là a été buteur il y a peu avec la réserve. Quand le club fait confiance à ses jeunes, ça donne encore plus envie de réussir. »
Mais pour l'instant le jeune garçon ne préfère pas s'enflammer et avancer étape par étape. « Je suis jeune, j'ai encore énormément de progrès à faire, notamment sur le plan de la vitesse, et beaucoup d'étapes à franchir avant d'espérer passer pro' un jour. » Cette année, il s'entraîne avec les U19 avec pour seul objectif de « jouer quelques matches avec eux d'ici la fin de saison ». Il nourrit en revanche plus d'ambition pour l'équipe des U17 dont il est le capitaine. « Entre joueurs, on s'est dit que cette année il fallait réussir à disputer les play-off. On les avait raté de peu l'an passé malgré un super parcours. On n'a pas une poule facile avec notamment Sochaux et Lyon, deux des meilleurs centres de France, mais c'est important de viser haut pour progresser. »
Opéré des dents de sagesse la semaine dernière, Corentin Nicaise effectuera très probablement son retour sur les terrains ce week-end.
Les U17 joueront samedi à Annecy (à 17 heures) alors que les U19 recevront l'Olympique de Marseille, samedi à 15 heures (à Stijovic).
Corentin Nicaise en bref :
Né le 9 mars 1994
Poste : Milieu défensif/défenseur central
Au GF38 depuis 5 ans, s'entraîne dans le groupe U19 depuis cette année, capitaine des U17 en ce début de saison.
Frédéric Sougey
Crédits photo : Alain Thiriet.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gresports 1061 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine