Magazine Football

Owen pas fan de Liverpool

Publié le 17 septembre 2010 par Dlem

Michael_Owen_Manchester_United_2492149Michael Owen était un Red, il est maintenant un Red Devil. Et même s'il a transité par Madrid et Newcastle avant d'atterrir à OT à la suprise générale, c'est un transfert que les supporters de Liverpool ont du mal à digérer. Owen a passé de nombreuses années à Anfield et c'est là qu'il est devenu une star du football mondial, obtenant même le Ballon d'Or en 2001. Lorsque, il y a un peu plus d'un an, Sir Alex est venu le chercher à Newcastle, Michael n'a pas hésité longtemps à rejoindre le meilleur club anglais des vingt dernières années, et tant pis si ça n'a pas plu aux scousers ! Ces mêmes scousers qui l'ont sifflé il y a peu lors de sa participation au match de gala en l'honneur de Jamie Carragher. On ne peut pas lui en vouloir d'avoir voulu remporter des titres avant de ranger ses crampons, celui de champion d'Angleterre manquant cruellement à son palmarès.

La venue de Liverpool à OT ce dimanche est évidemment l'occasion pour la presse de questionner l'attaquant anglais sur ce qui serait son comportement s'il venait à marquer face à ses anciennes couleurs. Comme à chaque interview, Owen fait preuve de franchise et de sagesse, loin de la langue de bois habituelle de ce milieu :

Je suis un footballeur professionnel. Je rentrerai sur le terrain avec l'intention de bien faire, l'intention de marquer un but et de ne pas en concéder. Je ne serai pas la première personne qui joue contre une équipe pour laquelle elle a joué auparavant, et je ne serai pas la dernière. Ouais, je n'aurais aucun problème à marquer un but ou à le célébrer. Les gens trouveraient ça un peu ridicule si je répondais autre chose. Je n'ai pas à fuir la question, j'étais fier de jouer pour Liverpool. Je suis un footballeur professionnel, je dois me donner la chance de remporter des titres, de gagner ma vie et de jouer au niveau le plus haut possible, tout comme monsieur tout-le-monde accepterait de travailler pour un autre journal ou une autre banque. Si on lui offre un meilleur job et tout le reste, je suis certain que tout le monde ferait pareil. Je ne suis donc pas un fan - ma loyauté est réservée à ceux qui paient mon salaire, et c'est comme ça que ça doit fonctionner. C'est difficile à comprendre pour tous les fans, ce sont des supporters d'une seule équipe et ils ne comprendront jamais, mais ils devraient simplement ouvrir leurs yeux et regarder en Premier League, les joueurs bougent.

Ces déclarations ne vont pas calmer ses anciens supporters, pour qui l'amour du blason est plus fort que tout. D'un côté je les comprends, mais dans le cas d'Owen, on ne peut pas vraiment parler de trahison. Il n'est pas parti de Liverpool pour aller à MU, et il aurait été fou de refuser un tel challenge, alors qu'il croupissait à Newcastle, condamné alors à la deuxième division. Un petit but dimanche serait une belle cerise sur le gâteau en cas de victoire.

Houllier pense à lui

Lors de ses années Liverpool, Owen a eu pour manager Gérard Houllier. Le technicien français, de retour en Premier League à la tête d'Aston Villa, n'a pas caché son envie de travailler à nouveau avec l'attaquant qui a marqué tant de buts pour lui sous le maillot des Reds. Et quand Owen avoue une certaine frustration de ne pas jouer à United, les rumeurs de transferts ont vite fait de l'envoyer rejoindre Houllier à Villa Park.

Vous ne pouvez que faire de votre mieux, bien vous préparer et bien vous entraîner, ainsi vous êtes prêt quand le manager vous appelle. Après, c'est au manager de choisir. Cela paraît facile, mais ce qui est probablement la chose la plus difficile c'est de ne pas jouer pendant plusieurs semaines et puis d'un coup être appelé, et être prêt physiquement et mentalement à bien jouer. A la fin de la saison, je me demanderai 'Suis-je content du nombre de matches où j'étais disponible ?', 'Ai-je inscrit suffisamment de buts dans les rencontres que j'ai jouées ?' et 'Ai-je bien joué dans ces matches ?' Vous faites un bilan de la saison, avons-nous gagné quelque chose, des trucs de ce genre. Mais je ne viserai jamais un total de matches ou de buts à atteindre parce que, dans ce club, vous ne savez jamais quand le manager va vous utiliser.

Voilà de quoi creuser pour Houllier, qui sait qu'Owen pourrait être tenté par plus de temps de jeu, lui qui est maintenant derrière Rooney, Berbatov et Chicharito dans la hiérarchie des attaquants de United.

Il a toujours été dans mes pensées. Je l'aime bien, comme joueur et comme personne. Je suis allé à Liverpool le 4 septembre pour le testimonial de Jamie Carragher, et j'ai vu Michael disputer une mi-temps. Il a encore les jambes pour ça.

Suite en janvier. Mais les choses peuvent vite tourner, et avec l'arrivée des coupes, Owen pourrait obtenir plus de temps de jeu et donc plus d'occasions de convaincre Ferguson de faire appel à ses services. Il est cependant étonnant qu'il ne l'ait pas fait mardi, alors qu'il avait fait dix changements par rapport au match d'Everton...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dlem 1447 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines