Magazine Football

En attendant Man Utd - Liverpool

Publié le 18 septembre 2010 par Dlem

utd_liverpool_001C'est ma première preview concernant un Manchester United - Liverpool et je ne vous cache pas que je suis excité comme une jeune pucelle à son premier concert de Christophe Maé, c'est dire...

L'un des matches les plus attendus de l'année par les supporters des deux camps mais aussi par les passionnés de foot partout dans le monde arrive déjà. De par la proximité des deux villes, l'histoire et le palmarès des deux clubs, et la rivalité née de ces combats pour la suprématie sur le foot anglais, cette affiche fera toujours recette. Même si le club de la Mersey accuse le coup depuis de longues années, privé de titres majeurs (excepté un succès inespéré en CL en 2005), ce sont deux titans du foot mondial qui s'affrontent ce dimanche pour bien plus que trois petits points, aussi importants soient-ils déjà pour chacune des équipes. United et 'Pool, ce sont 18 titres de champion d'Angleterre chacun... Il est donc question d'honneur, de prestige, de fierté.

Liverpool a commencé sa saison, et ce pour notre plus grand plaisir, sur les mêmes bases que la précédente, engrangeant 5 petits points en 4 rencontres de Premier League, pour deux buts au compteur. Le nouvel entraîneur Roy Hodgson semble éprouver des difficultés à trouver la bonne formule dans un effectif encore un peu plus appauvri par la perte de Javier Mascherano, parti au Barça, et Benayoun, dans une moindre mesure, à Chelsea. Mais cette rencontre différente de toutes les autres n'a souvent que faire des statistiques ou de la forme du moment. United - Liverpool est un match qui sort du contexte du championnat. Il serait donc dangereux voire suicidaire de prendre cette rencontre à la légère sous prétexte que nos frères ennemis sont dans la difficulté. Ils viennent d'ailleurs de vaincre le Steaua Bucarest en Europa League aisément, en laissant notamment Torres et Gerrard au repos.

United n'aborde d'ailleurs pas ce choc dans les meilleures conditions. Ayant concédé le nul dans les arrêts de jeu après avoir mené de deux buts à Everton, avant de s'écraser sur le mur écossais bâti par les Rangers en CL, les Red Devils ont vu l'un des leurs laisser sa cheville dans le gazon d'OT. Privés pour de longs mois d'Antonio Valencia, ils pourront cependant profiter eux aussi de la fraîcheur de plusieurs cadres laissés au repos mardi. On devrait donc voir les très en forme Paul Scholes, Nani et Berbatov venir chatouiller la défense des Reds.

En défense, nous pourrions revoir la paire Ferdinand - Vidic. Nos deux défenseurs centraux devront particulièrement se méfier de Fernando Torres, qui, bien qu'il soit taillé comme un sandwich SNCF, prend toujours un malin plaisir à ridiculiser nos deux gardes du corps. Vidic se souviendra également des trois cartes rouges qu'il a déjà avalées face aux Reds... Le capitaine Stevie "me" Gerrard sera également à surveiller, tout comme Joe Cole, de retour après trois matches de suspension. Les Reds pourraient également aligner leurs autres recrues parmis lesquelles on peut compter Raul Meireles, Konchesky, Poulsen ou Jovanovic. Malheureusement pour eux et heureusement pour nous, l'infatigable Dirk Kuyt, blessé, sera absent.

article_1291293_08CF62ED000005DC_490_468x286
Ce match, s'il est l'un des plus attendus par les joueurs des deux équipes, sera encore plus particulier pour un ex-Red devenu Devil. Michael Owen est susceptible d'affronter son ancien club, et un but comme celui qu'il a inscrit face à City l'an dernier dans les arrêts de jeu aurait sur bien des supporters de United l'effet d'une boîte entière de Viagra. Wayne Rooney, lui, déteste littéralement Liverpool (tout comme Neville) et n'aura besoin d'aucune motivation supplémentaire pour donner bien du boulot au vieux Carragher.

Voilà donc le décor planté, un stade comble, des adversaires qui se haïssent mais qui se respectent, avec tous deux des inquiétudes extra-sportives, deux entraîneurs qui se connaissent bien et déjà, bien des ennuis pour le vaincu. United, déjà en retard de 4 unités sur Chelsea, ne peut se permettre de lâcher d'autres points, alors que les Reds, en cas de défaite, pourraient déjà se préparer à une bien longue saison. Malheur aux vaincus ! L'attente à propos de ce duel est telle que souvent, il déçoit, mais il suffit d'un événement, d'un but, d'une faute, pour que tout s'enflamme et qu'on assiste à un match mémorable. L'an dernier, Park avait offert la victoire (2-1) à United, lavant ainsi en partie l'humiliation de l'année précédente, où nous avions mangé un 1-4 très douloureux, avant de finir champions devant... Liverpool, et par la même occasion de les rejoindre au nombre de titres. Sweet memories...

Pour les vrais de vrais, on soulignera pour terminer l'initiative des supporters qui protestent toujours contre l'envahisseur américain. La mode des écharpes vert et jaune s'effritant quelque peu, il a été demandé à tous les supporters de porter un maillot datant d'avant la période Glazer pour assister à ce match. Si vous en avez un, ça ne coûte rien de le mettre, même si, comme moi, vous serez assis dans votre canapé. Par solidarité et symboliquement, mon maillot SHARP époque Cantona va sortir du placard.

Onze probable : VDS – Neville Ferdinand Vidic Evra – Nani Fletcher Scholes Giggs – Rooney Berbatov

Prono : 3-1

Bon match à tous.

GLORY GLORY MAN UNITED


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dlem 1447 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines