Magazine Conso

Test Palm Treo 500 par MobileHub

Publié le 29 décembre 2007 par Greg
Treo 500

Le Treo 500 est le nouveau téléphone de Palm commercialisé cette année en France. Il s'agit du seul et unique modèle alors que l'année passée nous avions eu droit au Treo 750 et au Treo 680. Avec un seul nouveau terminal il ne fallait donc pas se rater et malheureusement c'est le cas comme je vais vous l'expliquer.
Premier smartphone pour Palm
Le Treo 500 présente une nouveauté de taille pour Palm. Il s'agit du premier téléphone dépourvu d'écran tactile. On passe donc du PDAPhone au smartphone. Et en perdant le stylet on passe aussi à Windows Mobile Standard édition.
Le coffret de vente
Treo 500

Le coffret de vente est un peu fouillis mais très complet. On y trouve :
  • le Treo 500
  • une batterie rechargeable de 1200 mha
  • un chargeur de voyage avec plusieurs adaptateurs
  • un câble de synchronisation USB
  • un casque stéréo
  • un manuel d'utilisation
  • un CD-ROM de démarrage contenant ActiveSync

Un smartphone "basique"
Le Treo 500 n'est pas un révolutionnaire. Il ne propose rien de nouveau que n'offrirait déjà la concurrence et il est loin d'être complet. Il s'apparente à un smartphone basique :
  • Système d'exploitation : Windows Mobile® 6 Standard
  • Ecran : Écran couleur transflectif de 320 x 240 pixels 16 bits (jusqu'à 65 000 couleurs)
  • Processeur : PXA270 à 400 MHz
  • Réseaux : Radio GSM/GPRS(900/1800/1900), UMTS
  • Connectivité : Bluetooth® 2.0 + EDR et USB
  • Profils Bluetooth : casque, mains libres, EDR, série et OBEX.
  • Mémoire interne : 256 Mo de mémoire (150 Mo disponible pour l'utilisateur)
  • Mémoire amovible : MicroSD
  • Appareil photo : 2 mégapixels avec zoom numérique 2x et fonctionnalité de capture vidéo
  • Batterie : Amovible 1 200 mAh, lithium ion
  • Dimensions : 16,5 mm (P) x 61,5 mm (L) x 110 mm (H)
  • Poids : 120 grammes

Gros absent le Wi-Fi, ce qui est une habitude chez Palm. C'est d'autant plus handicapant que les utilisateurs le demandent de plus en plus souvent et que la concurrence le propose quasi-systématiquement dans cette gamme ce prix. On peut également ajouter à la liste des absents le support de l'HSDPA et la caméra frontale pour la visio.
Palm a été plus généreux côté mémoire embarquée avec 150Mo disponible.
On retrouve l'offre logicielle de base proposée dans Windows Mobile 6 édition Standard (push mail, messenger, Internet Explorer, Windows Media Player, Office Mobile ainsi que les traditionnels gestionnaires de contacts, tâches, calendrier). Palm a également inclus Google Maps, PDF Viewer de ClearVue et une machine virtuelle Java signée Esmertec.
Il est décevant que Palm n'ait fait aucun effort pour améliorer l'ergonomie passable de l'édition standard de Windows Mobile. Lors de la sortie du Treo 750, Palm avait ajouté quelques améliorations utiles pour améliorer l'ergonomie de l'appareil. Rien n'a été fait pour le 500.
On retrouve la page d'accueil de base si limitée et rien ne permet de pallier à la rébarbative navigation dans les menus de Windows Mobile qui se présente sous la forme de listes et qui obligent la plupart du temps à passer sur plusieurs menus d'affilés pour arriver à l'application souhaitée. Une page d'accueil améliorée aurait permis de pallier quelque peu à ce problème. C'est regrettable quand on voit l'importance de l'ergonomie et de la page d'accueil depuis l'arrivée de l'iPhone, des terminaux TouchFlo de HTC ou encore de ce qu'a proposé Samsung sur le i620 par exemple.
Vodafone l'a bien compris. En commercialisant le Treo 500 sous sa marque, l'opérateur a ajouté sa propre page d'accueil qui améliore l'ergonomie et l'esthétique. On ne la retrouve malheureusement pas dans la version nue vendue en France et c'est bien dommage car c'est un vrai manque que Palm n'a pas dénié combler.
Le tour du propriétaire
C'est un Treo. On le reconnaît immédiatement. Le design a changé depuis le 680 et le 750 mais en conserve les grandes lignes. Le 500 a un design très très proche du Centro non commercialisé en France et qui fonctionne sous Palm OS. Le design est maintenant un peu plus orienté grand public. Notez également que le le clavier AZERTY abandonne la disposition en arrondie et que les touches de navigation entre l'écran et le clavier sont sur-dimensionnées.
Treo 500

Pour le reste, le 500 est très joli avec sa forme arrondie quoique toujours un peu épais. C'est un Palm. Etant donné qu'il est loin d'être complet au niveau caractéristiques, une petite cure d'amaigrissement aurait été la bienvenue. Bon point en revanche, il est léger avec ses 120 grammes.
La coque est tout en plastique. Elle ne rend pas honneur au smartphone qui semble fragile et bas de gamme alors qu'il s'agit d'un modèle vendu 399 euros.
La prise en main est très bonne. Le Treo tient bien dans la main. Grâce à leur taille imposante, les touches de navigation sont faciles d'accès. La forme arrondie du D-PAD ne pose pas de problème et le bouton central assez gros est facile d'accès.
Dommage que le clavier soit si petit car cela devrait être un point fort de ce modèle. Il reste heureusement facilement utilisable avec ses touches bombées. Bien sûr, c'est avec le bout des doigts que l'on utilise le clavier. Ayant utilisé un Nokia E61 pendant de nombreux mois, il est difficile d'aimer le clavier du Treo avec ses petites touches.
Treo 500

Il n'y a aucun lecteur de carte à l'extérieur. Eh oui, il est placé sous la batterie. Moi qui pensait que fin 2007 ce genre de pratique n'existait plus. Merci Palm d'être aussi rétrograde et d'oublier les utilisateurs.
Bon point en revanche pour le connecteur mini-USB qui permet de recharger le smartphone et de le synchroniser. J'apprécie moins en revanche la prise mini-jack du kit oreillette située à la base de l'appareil. Je la préfère de côté ou sur le dessus. Sans compter que c'est du 2,5mm. D'accord, c'est mieux que du propriétaire mais bon un jack standard de 3,5mm aurait quand même été mieux.
Une autonomie très limitée
Vu que le Treo 500 n'est pas un monstre de technologie on pourrait s'attendre à une autonomie plus que convenable et bien non ! Entre un et deux jours d'autonomie en usage non intensif ! Un comble. Quelques minutes au téléphone, un peu d'Internet, un peu d'email, quelques photos et la batterie fond comme neige au soleil. Et je n'ai même pas essayé de m'en servir comme baladeur audio et encore moins avec un casque stéréo Bluetooth.
L'autonomie est vraiment le gros point faible de l'appareil. Autant on peut pardonner l'absence de Wi-Fi, autant l'autonomie est primordiale surtout quand elle s'avère limitée même lorsque l'on abuse pas des fonctionnalités. C'est d'autant plus grave que si vous faites un tour sur le site de Palm, le Treo 500 est présenté comme un smartphone à tout faire et idéal dans un usage intensif !
Il vaut mieux se balader avec de quoi le recharger en déplacement. Heureusement que le port mini-USB facilite la chose.
Bon point pour l'APN
Côté photo le Treo offre le minimum. Pas de flash, pas de miroir pour les autoportraits, pas d'autofocus. Le logiciel est aussi réduit à sa plus simple expression :
  • choix du mode : normale, rafale, retardateur
  • réglage de la luminosité
  • choix de la résolution : 96x72, 320x240, 640x480, 800x600, 1280x960, 1600x1200
  • choix du zoom : x1, x1.2, x1.5, x2.0

J'ai été agréablement surpris par la qualité des photos qui sont très correctes.
Un modèle mal positionné condamné à l'oubli
Le Treo 500 se destine au grand public qui souhaite faire ses premiers pas dans le monde des smartphones. C'est en tout cas ma perception en visitant le site de Palm. Sur ce point il remplit parfaitement son rôle. Là où le bât blesse c'est le prix. 399 euros en prix public. C'est bien trop cher compte-tenu de ce que propose la concurrence dans cette gamme de prix. L'offre est large que ce soit sous Windows Mobile édition smartphone ou pdaphone ou bien sous Symbian S60. Quelques exemples de terminaux dans cette gamme de prix qui valent mieux que ce Treo : HTC S710, S730, Nokia E61, E61i, Motorola Q9 etc.
Conclusion
Il y a un an, en décembre 2006, je testais les Treo 680 et 750. Un an après, j'ai l'impression de faire machine arrière avec ce Treo 500 . Victime d'un mauvais positionnement, ce modèle est selon moi voué à l'échec car dans cette gamme de prix, il y a tellement mieux qu'il faudrait être fou pour craquer pour ce 500. Même un vieux modèle comme le Nokia E61 sorti il y a 18 mois est bien supérieur. Si le 500 était sorti il y a un an mon jugement aurait été moins sévère, de même si Palm l'avait positionné aujourd'hui en entrée de gamme.
Le Treo 500 est néanmoins est un bon smartphone basique d'entrée de gamme qui pourrait convenir au grand public qui souhaite entrer dans le monde des smartphones. Mais pas à ce prix ni avec son autonomie si limitée.
Le Treo 500 est la parfaite synthèse selon moi des problèmes de Palm. Des terminaux en deça de la concurrence vendus bien trop chers commercialisés trop tard et très mal positionnés. Palm tente en vain de suivre le marché. Il serait temps que la société s'inspire de la concurrence et en tire profit car à défaut d'innover il faudrait au moins faire aussi bien que les autres. L'absence d'améliorations sur le plan logiciel laisse également penser que Palm n'a pas fait beaucoup d'efforts pour ce Treo. Pour le moment il y a bien mieux ailleurs !

Points positifs

  • design réussi
  • un vrai clavier AZERTY
  • mémoire interne importante
  • support du Bluetooth stéréo
  • port mini-USB
Points négatifs
  • aucun ajout logiciel pour améliorer l'ergonomie de l'appareil
  • très mauvais rapport qualité/prix
  • clavier trop petit
  • finition plastique
  • autonomie réduite
  • prise mini-jack mal placée
  • carte mémoire logée sous la batterie
  • encore un peu épais


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Greg 171 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines