Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions, semaine 2 : MNF

Publié le 21 septembre 2010 par Sixverges
Sautons aux conclusions, semaine 2 : MNFQuel match! Les Saints et les 49ers joignent leurs forces pour nous donner du football de grande qualité dans un duel rempli de rebondissements.
Je vais laisser mes notes de match parler, ça dit tout. Je suis encore tout émou...
- Ça commence bien : troisième jeu du premier drive, la remise du centre est tout croche et revole jusque dans la zone des buts. Alex Smith la kicke sagement dans le fond. Safety. 2-0 Saints.
- Les Saints entreprennent le travail de démolition anticipé de belle façon avec un long drive se terminant par une passe de TD de Drew Brees à Reggie Bush. Reggie avait l’air content même s’il a pus le Heisman.
- Les Niners ne font rien à l’attaque et les Saints interceptent une passe déviée du bout de la main de Frank Gore. Heureusement, la défensive des Niners tient le coup et les Saints ne réussissent rien non plus.
- Comme les 49ers sont pas capables de rien faire à l’attaque, les Saints utilisent leurs timeouts à la fin du 1er quart espérant arrêter les Niners loin dans leur territoire et les forcer à punter contre le vent avant de changer de bord au 2e quart. Y vente pas mal fort. La stratégie ne paie pas, les Niners réussissent un long 3e jeu et poursuivent sur leur lancée. Un drive de 82 verges et un TD de Frank Gore. Du joli et du efficace. Jon Gruden se crosse sur Frank Gore. En fait, Jon Gruden se crosse sur pas mal tous les joueurs qui sont soit « outstanding » ou soit « phenomenal ». 9-7 New Orleans.
- Le TD réveille la foule et la D des Niners est inspirée. Ils bloquent encore les Saints avec, comme fait saillant, un sale plaqué de Patrick Willis sur Reggie Bush. Et Jon Gruden de commenter : « Patrick Willis leads the league in ‘Holy smoke!’ plays. »
- Les Niners attaquent. Long drive de leur 10 jusqu’au 3 des Saints et… FUMBLE! Le TE Delanie Walker échappe le ballon et les Saints le recouvrent. Bend but don’t break. Un jeu défensif typique des Saints. Ça, ça tue en osti!
- Pendant le review d’un catch de Devery Henderson, Jon Gruden parle du travail phénoménal de Greg Manusky, le coordonnateur défensif des 49ers. Il dit que la défensive joue super bien dans le red zone et qu’ils sont intenses à chaque semaine, oubliant visiblement leur humiliante défaite contre les putrides Seahawks la semaine passée.
- HALFTIME! J’vas pisser et je m’imagine Jon Gruden vanter mon jet phénoménal : « I tell you, that Pick leads the league in urinary excellence! »
- Pendant ce temps-là, les 49ers retirent le numéro de Jerry Rice. Aaaah, Jerry. Laissons Tina Turner expliquer à quel point t'étais bon.
- Les Saints sont de retour avec le vent dans le dos. Ça devrait mieux aller.
- Nope. Ils doivent punter du milieu du terrain après quelques premiers jeux. Patrick Willis réussit tout un sack qui rappelle celui sur Favre en présaison.
- Les Niners continuent sur leur lancée. Long drive dont deux longues passes à Michael Crabtree et Vernon Davis qui se finit par un TD d’Anthony Dixon. Pas mal pour une première course en carrière : le TD qui donne les devants à ton équipe contre les champions du Super Bowl un Monday Night. Et mine de rien, c’est maintenant 14-9 pour SF et ça regarde pas si bien pour les Saints.
- Fallait ben que je dise ça pour qu’ils se mettent à fonctionner. Un long retour de kickoff les a placés en bonne position et après quelques jeux, Drew Brees rejoint le TE David Thomas pour le TD qui leur redonne l’avance. Décidément, c’est un match haut en dents de scie.
- Depuis le 1er quart où il s’est fait intercepter, Alex Smith a complété 14 de ses 15 passes. Mais pour commencer ce drive, Vernon Davis prend trop de temps pour se rendre sur le terrain et les Niners pognent une pénalité pour avoir retardé le match, puis il leur manque une maigre verge pour convertir leur 3e jeu. Une pénalité conne qui fait mal. Les Niners puntent.
-Beau retour de 43 verges de Reggie Bush et les Saints sont encore bien placés. Mike Singletary est en crisse mais il est franchement moins épeurant sans sa moustache de linebacker.
Sautons aux conclusions, semaine 2 : MNF
- Les 49ers sont tenaces et arrêtent les Saints encore une fois, qui doivent se contenter d’un placement de Garrett Hartley. 19-14 NO.
- Jon Gruden : « Vernon Davis is special. If I had a body like that, I’d be at the beach every day. » Non seulement il fabule sur tous les joueurs mais il rajoute une touche d’homoérotisme dans ses propos. Quel analyste complet!
- Après un 3e jeu réussi grâce à une interférence contre les Saints, Alex Smith se fait encore intercepter sur une passe déviée. Boy, les Niners se tuent avec ces revirements. Les trois ont eu lieu à l’intérieur du 30 des Saints!
- Brees fait une passe à… Brees. Jeu inusité mais pas assez pour un 1er jeu. Les Niners auront une autre chance.
- Nope. 3 and out. Punt. FUMBLE! Reggie Bush échappe le punt mais réussit à récupérer le ballon tout en se pétant le genou. Les Saints ont eu chaud mais ça regarde mal pour Bush qui se fait aider pour sortir du terrain et s'en va straight au vestiaire.
- 3 and out. Les Saints ne génèrent plus rien et doivent punter pour laisser une autre chance aux… FUMBLE! Philip Adams a visiblement du saindoux dans les mains et l’échappe stupidement. Les Saints reprennent le ballon à la ligne de 20 des Niners. Ouch! Bout d’viarge! Les Saints ont vraiment Jésus de leur bord à soir.
- Incroyable! Les Niners résistent et stoppent les Saints trois fois de suite à la porte des buts. Patrick Willis, encore une fois, vient sauver les meubles avec un solide tackle en solo sur Heath Evans au 3e jeu. Les Saints se contentent d’un FG et les Niners sont toujours en vie. 22-14 New Orleans.
- 82 verges à faire. Aucun timeout.
- 8 jeux, 82 verges et 53 secondes plus tard, Frank Gore fait son 2e TD du match. Holy fuck! Les Niners ont besoin d’une conversion de 2 pts… et la manquent! D’un centimètre? Peut-être moins. Vernon Davis pogne la passe d’Alex Smith avec un pied dans la zone des buts mais le ballon ne semble pas avoir traversé la ligne. Ça rappelle Santonio Holmes en 2008. Les refs revisent le jeu… et le renversent! Avec un obscur angle de la caméra #26, on peut voir que Davis avait le contrôle avec les deux pieds à terre tout juste au-dessus de la ligne des buts. Le match est pas fini, mesdames, messieurs. 22-22 avec un peu plus d’une minute à jouer.
- Une minute à jouer, c’est en masse pour les champions. Les Saints remontent le terrain et se placent en excellente position grâce à un catch spectaculaire de Marques Colston. À deux secondes de la fin, la tentative de placement est partiellement bloquée mais réussit à faire les 37 verges quand même. Les Saints gagnent un match complètement fou, 25-22.
Pour une deuxième semaine de suite, on a droit à un Monday Night extrêmement divertissant. On parle évidemment du match des Chiefs contre les Chargers la semaine passée, certainement pas le soporifique Jets vs Ravens. Plusieurs revirements auraient dû désespérer les Niners mais ils ont jamais lâché. Leur défensive est très tough et Patrick Willis est un king. Frank Gore a connu tout un match (112 v. et 1 TD par la course avec 7 catches pour 56 v. et 1 TD par la passe) et montre encore qu'il est un des plus versatiles RB de la ligue. Et que dire de Vernon Davis qui a un corps pour passer ses journées à la plage. J’avoue que j’aurais souhaité une victoire des 49ers parce que je les ai toujours aimés et j’ai hâte qu’ils redeviennent bons mais ils sont vraiment pas loin. Ils ont nettement mieux joué que la semaine passée et c’est quand même pas évident de battre New Orleans. Les Saints ont paru battables mais ont une attaque tellement diversifiée qu’ils finissent par trouver un moyen de gagner. Et ils avaient Jésus de leur bord.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines